Infos Thailande

Les cryptomonnaies traquées par les autorités thaïlandaises

Print Friendly, PDF & Email

Le régulateur thaïlandais a décidé de poursuivre la plus grande bourse de crypto-monnaies du monde pour avoir opéré sans licence. 

La Securities and Exchange Commission (SEC) a déposé une plainte pénale contre la bourse de crypto-monnaies Binance pour avoir opéré sans licence en Thaïlande.

La plainte déposée le 2 juillet est la dernière d’une série de mesures de répression contre la plus grande bourse de crypto-monnaies du monde.

La SEC a déclaré dans un communiqué que Binance avait exploité une entreprise d’actifs numériques “dans la catégorie d’une bourse d’actifs numériques” sans licence.

En Thaïlande, seules les entreprises agréées sont autorisées à fournir des services liés au commerce d’actifs numériques, a déclaré la SEC.

L’autorité de régulation du marché avait averti Binance de ses activités dans une lettre en avril, mais n’avait reçu aucune réponse, ce qui l’avait conduit à déposer une plainte pénale auprès de la police.

Un porte-parole de Binance a refusé de commenter spécifiquement la plainte thaïlandaise, affirmant que la plateforme adopte une approche collaborative pour travailler avec les régulateurs et prend ses obligations de conformité au sérieux.

La semaine dernière, l’autorité de surveillance financière britannique a interdit à la société, l’une des plus grandes bourses mondiale de crypto monnaie, d’exercer des activités réglementées dans le pays.

Le régulateur japonais a également déclaré la semaine dernière que Binance opérait dans le pays de manière illégale, tandis que l’organisme de surveillance allemand a déclaré en avril qu’il risquait d’être condamné à une amende pour avoir proposé des jetons liés à des actions.

En mai, Bloomberg a rapporté que Binance faisait l’objet d’une enquête du ministère américain de la justice et de l’Internal Revenue Service.

La plainte déposée vendredi n’est que le début d’une procédure pénale. Une enquête de police pourrait conduire à une recommandation aux procureurs, a précisé la SEC.

L’infraction est passible d’une peine de deux à cinq ans de prison, d’une amende de 200 000 à 500 000 bahts, et d’amendes supplémentaires pouvant aller jusqu’à 10 000 bahts pour chaque jour où la contravention se poursuit, a-t-elle ajouté.

Binance a dominé tous les concurrents mondiaux en mai avec un volume d’échange mensuel de 2,46 billions de dollars US, soit une hausse de 49 % par rapport à avril, selon Coindesk.

Gavroche-thailande.com – 4 juillet 2021

Les cryptomonnaies traquées par les autorités thaïlandaises
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer