Infos Viêt Nam

Washington envoie 2 millions de doses au Vietnam

Print Friendly, PDF & Email

Les États-Unis ont expédié mardi au Vietnam deux millions de doses du vaccin de l’entreprise américaine Moderna contre le COVID-19, a annoncé la Maison-Blanche.

Ces fioles, qui font partie des 80 millions de doses que le président américain Joe Biden a promis de partager avec le reste du monde, devraient arriver au Vietnam en fin de semaine, a affirmé à l’AFP un responsable de la Maison-Blanche.

«C’est seulement le début de l’envoi de doses vers l’Asie du Sud-Est», a affirmé ce responsable.

Un million de doses ont été allouées à la Malaisie lundi, et la Maison-Blanche a annoncé la semaine dernière la livraison «bientôt» de quatre millions de doses à l’Indonésie.

Les autres pays de la région qui devraient recevoir une part des 80 millions de doses sont le Cambodge, le Laos, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Philippines et la Thaïlande.

Le Vietnam et ses 97 millions d’habitants ont d’abord été vus comme un modèle de résistance à la pandémie, mais le taux de vaccination est faible et le nombre d’infections au COVID-19 a beaucoup augmenté ces dernières semaines.

La livraison de doses de vaccin à ce pays côtier voisin de la Chine est partie prenante d’une stratégie visant à «mettre fin à la pandémie partout», a expliqué le responsable de l’administration Biden, qui a assuré qu’il ne s’agissait pas de «diplomatie du vaccin» face à Pékin et Moscou.

«Nous partageons ces doses non pour nous assurer des faveurs ou soutirer des concessions. Nos vaccins ne sont pas assortis de conditions», a affirmé le responsable, répétant une formule consacrée par la Maison-Blanche.

Grâce à la vaccination, les États-Unis estiment avoir repris le contrôle d’une épidémie qui a fait d’eux le pays le plus endeuillé du monde, dépassant les 600 000 victimes.

Les dons de vaccins aux pays étrangers seront in fine bénéfiques aux Américains, avance Joe Biden, en aidant le monde entier à arrêter la propagation du virus.

En plus des 80 millions de doses, l’administration Biden s’est engagée à faire don de 2 milliards de dollars à Covax, mécanisme mondial chapeauté par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et visant à garantir l’accès aux vaccins des pays les plus pauvres.

Washington a aussi annoncé l’achat de 500 millions de doses du vaccin de Pfizer/BioNTech pour l’Union africaine et 92 pays pauvres.

Au total, les États-Unis ont pour l’instant livré 40 millions de doses à des pays proches — comme le Honduras — ou éloignés — comme la Corée du Sud, a indiqué la Maison-Blanche.

L’administration Biden affirme que les États-Unis ont donné «plus (de vaccins) que n’importe quel autre pays».

Agence France Presse – 6 juillet 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer