Infos Thailande

Thaïlande : ils attrapent délibérément la Covid-19 pour toucher l’argent de l’assurance

Print Friendly, PDF & Email

L’augmentation des cas de Covid-19 en Thaïlande fait que des assureurs abandonnent les assurances Covid-19 alors que certaines personnes s’auto-contaminent.

La 3e vague de Covid-19 en Thaïlande frappe le pays sur plusieurs niveaux, le nombre de malades est en forte augmentation et de plus en plus de personnes se retrouvent en difficulté financière.

De la maîtrise du Covid-19 à la 3e vague

Lorsque la Covid-19 a frappé la Thaïlande l’année dernière, les compagnies d’assurance ont commencé à proposer des polices d’assurance Covid-19.

Les clients pouvaient acheter une couverture de 200 000 à 2 millions de bahts pour seulement 450 à 1 200 bahts par an.

À ce moment-là, il n’y avait que très peu de cas et les malades étaient rapidement soignés dans les hôpitaux.

Personnes ne pouvaient imaginer ce qui allait arriver avec la 3e vague.

Les difficultés économiques entraînent une augmentation des fraudes

Aujourd’hui, les compagnies d’assurance se retrouvent non seulement à couvrir les demandes d’indemnisation des personnes souffrant légitimement du virus, mais aussi celles de personnes économiquement désespérées qui ont délibérément été infectées pour toucher l’argent de l’assurance.

Au début du mois, la Thai General Insurance Association, une organisation représentant les compagnies d’assurance privées en Thaïlande, a mis en garde les personnes contre des accusations de fraude si elles attrapent délibérément la Covid-19 pour déposer une demande d’indemnisation.

Deux compagnies décident d’abandonner l’assurance Covid-19

Les assureurs sont actuellement submergés par les demandes d’indemnisation et les demandes de renseignements généraux alors que le nombre de décès et d’hospitalisations dus au coronavirus continue d’augmenter.

Syn Mun Kong Insurance (SKM) a annoncé vendredi 16 juillet qu’elle annulait ses polices d’assurance Covid-19 avec ses clients, affirmant que la détérioration rapide de la situation rendait le risque ingérable.

Dans un message sur sa page Facebook, la société d’assurance a déclaré que les polices d’assurance Covid 2-1 pour tous les clients seraient résiliées 30 jours après avoir reçu une lettre de la société les informant officiellement du changement.

La société restituerait aux assureurs les primes d’assurance payées dans les 15 jours suivant la résiliation de la police, mais ne leur rendrait pas l’argent qu’ils avaient payé avant la décision de résilier le produit, selon l’annonce.

La compagnie d’assurance Viriyah a ensuite suivi le pas quelques heures plus tard en déclarant que toutes les polices liées à la maladie ne seraient plus émises.

Mais Viriyah a dû faire marche arrière une heure plus tard, en déclarant qu’il conserverait les contrats originaux pour les clients existants et proposerait de nouveaux programmes d’assurance Covid-19 aux nouveaux clients, suite à une réaction négative du public.

Après l’annonce de Syn Mun Kong Insurance, le régulateur thaïlandais a averti l’entreprise qu’il ne pouvait pas résilier arbitrairement les contrats d’assurance Covid-19 avec des paiements forfaitaires, menaçant de poursuites judiciaires ou d’amendes si l’assureur allait de l’avant avec son plan.

Le Bureau de la Commission des assurances (OIC) a déclaré qu’il bloquerait les résiliations si SMK ne respectait pas strictement toutes les conditions énoncées dans les contrats, selon le secrétaire général de l’OIC, Suthiphon Thaveechaiyagarn.

“Nous sommes en discussion avec SMK et si elle ne change pas sa décision, nous pouvons exercer l’autorité du registraire pour exiger de la compagnie qu’elle honore les conditions des contrats d’assurance originaux”, a déclaré M. Suthiphon.

“La compagnie peut également se voir infliger des amendes”.

D’autres assureurs Covid-19 comme Bangkok Insurance, Muang Thai Insurance et Dhipaya Insurance ont publiquement rassuré leurs clients en leur disant qu’ils n’avaient pas l’intention de mettre fin aux contrats et que les clients étaient toujours protégés par leur contrat initial.

M. Suthiphon a déclaré que l’OCI exhorte généralement les compagnies d’assurance à tenir compte de leur capacité d’acceptation des risques avant d’émettre des demandes d’indemnisation.

L’ensemble du secteur de l’assurance reste solide malgré la crise économique, a-t-il ajouté.

SMK a publié une déclaration vendredi disant qu’elle peut exercer le droit de résilier l’assurance forfaitaire COVID 2-in-1 en fonction des conditions du contrat, avec effet 30 jours après la date de réception de la lettre.

La compagnie remboursera les primes, déduites du taux de promotion de la période de protection, dans les 15 jours suivant la date d’effet de la résiliation.

À la fin du premier trimestre, le ratio d’adéquation des fonds propres de SMK s’élevait à 443 %, soit une baisse par rapport aux 458 % enregistrés à la fin de 2020.

La société détient la deuxième plus grande part de marché des assurances Covid-19, a déclaré une source du secteur qui a requis l’anonymat.

Anon Vangvasu, président de l’Association thaïlandaise des assurances générales, a déclaré que le secteur restait déterminé à fournir des outils de gestion des risques au public, en particulier pendant cette crise.

“Nos autres membres n’ont pas l’intention de résilier leurs polices d’assurance Covid”, a déclaré M. Anon.

La Thai Life Assurance Association appelle ses membres à honorer leurs contrats initiaux, car il est de leur devoir de calculer correctement les risques avant de vendre des polices.

Toutelathailande.fr avec The Bangkok Post & The Phuket News – 18 juillet 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer