Infos Thailande

Des assureurs ne veulent plus couvrir les voyageurs en Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

Après de lourdes pertes, des compagnies d’assurance sont devenues réticentes à offrir une couverture Covid-19 aux touristes étrangers en Thaïlande.

Le secteur a été confronté à une pénurie de liquidités après avoir émis de nombreuses polices et connu un nombre élevé de cas l’année dernière.

Les touristes restent intéressés par le pays, puisque les nouvelles inscriptions au programme Test & Go ont atteint 119 807 au 8 février.

Siripakorn Cheawsamoot, gouverneur adjoint pour les communications marketing à l’Autorité du tourisme de Thaïlande, a déclaré qu’à la suite de discussions avec le Bureau de la Commission des assurances (OIC) sur l’assurance Covid-19 pour les touristes internationaux, seules quelques entreprises ont exprimé leur intérêt à rejoindre le programme.

Seuls 4 % des touristes entrants ont été testés positifs au Covid-19, la plupart étaient des cas bénins.

Trop de demandes de remboursement

De nombreuses compagnies d’assurance sont confrontées à des pertes dues aux demandes de remboursement après une infection au Covid-19 provenant de cas locaux et ne sont pas sûres de proposer des polices aux touristes étrangers, notamment en termes de remboursement en fonction des scénarios possibles, a-t-il dit.

Le ministère de la Santé publique fait face à l’insuffisance ou au coût élevé des lits d’hôpitaux dans les principales provinces en autorisant chaque comité provincial de lutte contre les maladies transmissibles à accorder aux hôteliers l’autorisation de créer des chambres d’isolement dans leurs propriétés pour accueillir les clients asymptomatiques.

M. Siripakorn a déclaré que le prix d’une chambre d’isolement de 10 jours dans un hôtel commence à 10 000 bahts (267 euros) par jour, incluant trois repas et la télémédecine d’un hôpital partenaire.

“En attendant que l’OCI conclue un accord d’assurance, nous devons augmenter le nombre de chambres d’hôtels pour l’isolement à prix abordable pour les touristes infectés, afin qu’ils n’aient pas à payer plus de 100 000 bahts (2 674 euros) pour se faire soigner, comme c’était le cas auparavant”, a-t-il déclaré.

Problèmes avec les procédures pour les chambres d’isolement dans les hôtels

Marisa Sukosol Nunbhakdi, présidente de l’Association des hôtels thaïlandais, a déclaré que les hôtels de nombreuses provinces n’ont pas encore demandé de chambres d’isolement, car ils ne sont pas certains des procédures à suivre.

Les hôtels de Bangkok attendent toujours des nouvelles du Département de soutien des services de santé concernant les règles, a-t-elle dit.

“On nous a dit qu’il existe une loi qui accorde la permission aux hôtels de servir de centres d’isolement, mais selon les autorités provinciales, c’est l’hôpital partenaire qui doit prendre en charge ce processus, et non les hôtels.

À l’heure actuelle, peu d’hôpitaux sont au courant de cette règle”, a déclaré Mme Marisa.

Selon elle, les obstacles de l’assurance Covid-19 et de l’isolement des hôtels pèsent sur la situation nationale, les cas locaux ayant fortement augmenté pour atteindre 13 182 cas mercredi (9 février).

Le test Covid-19 supplementaire le 5e jours entrave le tourisme

Après la reprise du programme Test & Go le 1er février, le flux de touristes n’a pas été aussi important qu’en novembre, lorsque le programme a été introduit pour la première fois.

“Le test Covid-19 obligatoire le 5e jour entrave le tourisme”, a déclaré Mme Marisa.

“Les habitants peuvent hésiter à réserver des voyages en cas de pic d’infection”.

Toutelathailande.fr avec The Bangkok Post – 10 février 2022

Des assureurs ne veulent plus couvrir les voyageurs en Thaïlande
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer