Infos Thailande

La Thaïlande veut apprendre à vivre intelligemment avec le Covid-19

Print Friendly, PDF & Email

La Thaïlande se prépare à affronter le Covid-19, avec des plans visant à assouplir certaines restrictions et à rouvrir ses frontières au tourisme.

Le plan du gouvernement visant à rouvrir le pays avant la fin de l’année est toujours d’actualité alors que l’épidémie de Covid-19 en Thaïlande montre des signes de ralentissement.

Il sera bientôt examiné par le Centre d’administration de la situation du Covid-19 (CCSA).

Baisse du nombre des cas quotidiens de Covid-19

La Thaïlande a enregistré 17 491 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures le lundi 23 août, soit le chiffre le plus bas depuis le 30 juillet.

Dans ce contexte, le Comité national des maladies transmissibles (NCDC) va demander au CCSA d’envisager la réouverture de certaines zones du pays, conformément à l’engagement pris en juin par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha de le faire en 120 jours.

Lors d’une émission télévisée, diffusée en direct à la nation le 16 juin, le Premier ministre avait déclaré que son gouvernement prévoyait de rouvrir le pays dans les 120 prochains jours à partir du 1er juillet, soit vers la fin octobre.

Cette déclaration a été faite malgré le risque d’une augmentation des infections au Covid-19.

Contrôle et vie intelligente avec le Covid-19

S’exprimant après la réunion du comité le lundi 23 août, Opas Karnkawinpong, directeur général du département de contrôle des maladies (DDC), a déclaré que le comité s’était mis d’accord sur quatre questions qui seront présentées au CCSA pour examen.

L’une de ces questions concerne la préparation d’une réouverture du pays en toute sécurité dans le cadre de mesures de contrôle de la maladie connues sous le nom de “Contrôle et vie intelligente avec le Covid-19”, qui visent à contenir la pandémie afin que les nouveaux cas ne submergent pas le système de santé publique, a-t-il déclaré.

“Nous devons maintenant apprendre à vivre avec la Covid-19 en sachant qu’il s’agira d’une maladie endémique, confinée à un pays particulier”, a déclaré le Dr Opas.

Une stratégie clé consiste à vacciner les groupes à risque, tels que les personnes âgées et celles ayant des problèmes de santé sous-jacents, à développer de nouveaux vaccins, à prendre des mesures préventives et des précautions à tout moment et à intensifier le travail des équipes d’intervention globale (EIG) Covid-19 qui visitent les communautés, a déclaré le Dr Opas.

Maitriser les clusters dans les usines

Le comité a également approuvé l’approche “bulle et scellé” prévue pour les usines où des groupes d’infections ou clusters ont été détectés, afin d’enrayer les transmissions, a-t-il ajouté.

Si plus de 10 % des travailleurs sont infectés par le Covid-19, ils seront isolés dans des hôpitaux de campagne, tandis que les autres employés seront autorisés à continuer à travailler dans les locaux sous étroite surveillance, a précisé le Dr Opas.

Après 28 jours, ils seront soumis à un test d’immunité, a-t-il ajouté.

S’ils réussissent le test, ils seront autorisés à reprendre le travail et à rentrer chez eux, a-t-il ajouté.

En conséquence, les usines ne seront pas fermées, les travailleurs recevront leur salaire et l’économie continuera de tourner, a déclaré le Dr Opas.

Un possible redémarrage des activités en septembre

Répondant à des questions sur les détails du plan de réouverture du pays, le Dr Opas a déclaré que les mesures de restriction actuelles expireront le 31 août et que le gouvernement évaluera si la réouverture est possible à ce moment-là.

“Nous espérons qu’à partir de septembre et jusqu’à la fin de cette année et de l’année prochaine, nous autoriserons les activités à redémarrer et les gens à reprendre leur vie normale”, a-t-il déclaré.

Les connaissances les plus récentes concernant les infections, les résultats des contrôles, les patients pris en charge par les services de soins intensifs et les schémas de propagation indiquent que l’épidémie actuelle a atteint son pic, ont déclaré les responsables de la santé publique.

Cela devrait permettre d’assouplir certaines restrictions, selon le Dr Opas.

“Toutefois, la situation sera surveillée pendant encore trois ou quatre jours pour s’assurer que les signes seront positifs, bien qu’il reste encore des zones vulnérables qui doivent être strictement contrôlées avant que les mesures de restriction puissent être allégées.”

Seule certaines partie du pays seront réouverte

À la question de savoir si cela signifie une réouverture pour l’ensemble du pays ou seulement pour certaines zones, le Dr Opas a répondu que l’engagement pris par le Premier ministre en juin ne signifiait pas que tout le pays serait rouvert dans les 120 jours.

La réouverture de Phuket dans le cadre du programme Bac à sable est un bon exemple de cas où les infections locales détectées après le lancement du programme peuvent être maîtrisées et où les touristes peuvent encore être autorisés à visiter la province dans le cadre de mesures strictes de contrôle des maladies, a déclaré le Dr Opas.

La livraison des doses de vaccins AstraZeneca va être accélerée

Anucha Burapachaisri, porte-parole de la Maison du gouvernement, a déclaré lundi que le Premier ministre a tenu une téléconférence avec Pascal Claude Roland Soriot, PDG d’AstraZeneca Plc.

Le PDG d’AstraZeneca a confirmé que la société allait accélérer la livraison du reste des doses de vaccin afin de respecter l’engagement pris de livrer 61 millions de doses à la Thaïlande avant la fin de l’année.

M. Anucha a déclaré que le gouvernement prévoit d’acheter 60 millions de doses supplémentaires d’AstraZeneca l’année prochaine.

Toutelathailande.fr avec The Bangkok Post – 24 août 2021

La Thaïlande veut apprendre à vivre intelligemment avec le Covid-19
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer