Infos Cambodge

Norodom Ravichak peut acheter l’ASSE, mais il n’est pas prince héritier

Print Friendly, PDF & Email

Mais d’où vient la fortune de Norodom Ravichak, le prince cambodgien qui promet de racheter le club de foot de Saint-Étienne ? Sur ce sujet, jusque là, peu d’informations. En revanche une chose est sûre : Phnom Penh ne veut pas entendre parler de « prince héritier » à son propos.

Suite aux informations sur le possible rachat du club de foot de Saint-Étienne par le prince Norodom Ravichak, le ministère du Palais royal a publié une déclaration précisant que le Cambodge n’a pas de prince héritier et qu’il est donc impossible que le “prince héritier du Cambodge” envisage l’achat d’un club de football français.

La déclaration est la suivante :

“Se référant à la Constitution nationale du Royaume du Cambodge et à la loi sur l’organisation et le fonctionnement du Conseil de la Couronne du Royaume du Cambodge, le ministère du Palais royal réaffirme qu’il n’y a pas d’article énoncé sur la nomination du prince héritier et qu’il n’y a pas d’institution nationale ni de personne qui a le droit prioritaire de désigner le prince héritier”.

Cette déclaration a été faite après la publication, le 18 septembre 2021, de plusieurs articles dans des journaux français concernant un “prince héritier du Royaume du Cambodge” qui aurait l’intention d’acheter l’équipe de football française AS Saint-Étienne pour 100 millions d’euros.

Par Jean-Michel Gallet – Gavroche-thailande.com – 21 septembre 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer