Infos Thailande

Un redémarrage lent mais prometteur du tourisme en Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

Depuis la réouverture de la Thaïlande, le secteur privé observe des signes de reprise du tourisme, malgré des arrivées moins nombreuses que prévu.

Pour aider les opérateurs à court d’argent à se remettre sur pied, les entreprises demandent instamment au gouvernement d’assouplir les règles d’entrée, d’assouplir davantage les restrictions relatives aux Covid-19 et de mettre en place des mesures financières dans le but de stimuler le secteur.

Un espoir à l’horizon

Marisa Sukosol Nunbhakdi, présidente de l’Association hôtelière thaïlandaise, a déclaré qu’il y avait des signes positifs après la réouverture du 1er novembre et que les réservations d’hôtel en décembre et janvier devraient augmenter.

Elle a déclaré que les voyagistes ont mis en place des campagnes promotionnelles et des forfaits spéciaux pour faire rentrer l’argent dont ils ont tant besoin, tout en clarifiant les règles d’entrée pour les programmes “Test & Go”, Bacs à sable et de quarantaine obligatoires.

Cependant, elle s’est fait l’écho des préoccupations des opérateurs touristiques concernant les exigences de quarantaine auxquelles les clients étrangers doivent se conformer lorsqu’ils rentrent chez eux après des vacances ici.

Pour certains pays, la Thaïlande reste un pays à haut risque et les gens hésitent à prendre des vacances à l’étranger s’ils doivent se soumettre à une quarantaine à leur retour dans leur pays, a-t-elle dit.

Mme Marisa a appelé le gouvernement à poursuivre les discussions avec les pays qui envoient des touristes ici pour assouplir les restrictions de quarantaine.

Sans quarantaine obligatoire à leur retour, ces touristes sont plus susceptibles de considérer la Thaïlande comme une destination, a-t-elle dit.

Aider les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie

Le gouvernement doit mettre en œuvre davantage de mesures pour aider les secteurs de l’hôtellerie et du tourisme à reprendre leurs activités, a-t-elle ajouté.

Il s’agit notamment d’étendre les programmes de subventions des voyages intérieurs tels que “Nous voyageons ensemble”” et “Voyage autour de la Thaïlande” pour stimuler le tourisme local, de réduire les coûts par des réductions d’impôts et de tarifs des services publics et d’accorder des prêts à taux réduit aux entreprises à court d’argent.

Mme Marisa a déclaré que le tourisme comporte de nombreux aspects et que les secteurs privé et public doivent élaborer une stratégie globale de développement du tourisme.

La concurrence loyale, les normes de santé et de sécurité, la sensibilisation à l’environnement et l’utilisation du tourisme pour réduire les écarts de revenus sont autant de défis qui attendent le secteur, a-t-elle ajouté.

“La Thaïlande est le premier pays de l’ASEAN à rouvrir ses frontières aux voyageurs internationaux entièrement vaccinés, sans mise en quarantaine.

Il s’agit d’une mesure audacieuse pour stimuler l’économie”, a-t-elle déclaré tout en exhortant les entreprises à faire preuve de discipline et à respecter les normes des programmes SHA et SHA Plus afin de maintenir les infections à un faible niveau.

Pattaya revient à la vie

Rattanachai Suttidechanai, président de la Pattaya Business & Tourism Association, a déclaré que les entreprises liées au tourisme dans la station balnéaire reprennent vie après avoir enduré les jours sombres des restrictions.

Les hôtels ont affiché complet pour les événements à venir, notamment la Fête des lumières, Loy Krathong, ce week-end et le Festival international de feux d’artifice qui se tiendra le week-end prochain.

Cependant, environ 80 % des arrivées à Pattaya sont des touristes locaux, selon M. Rattanachai.

La plupart des étrangers sont des expatriés qui ont des familles thaïlandaises ici et ils entrent par le programme “Test & Go” pour éviter la quarantaine.

Les voyageurs entièrement vaccinés originaires de 63 pays à faible risque doivent subir un test RT-PCR à leur arrivée et passer la nuit à l’hôtel en attendant les résultats du test Covid-19, dont le traitement prend généralement six à huit heures.

Ils sont autorisés à voyager partout si les résultats sont négatifs.

“Ce groupe ne veut pas rester en quarantaine.

En ce qui concerne le marché des loisirs, il reprend progressivement, rien de majeur”, a-t-il déclaré.

M. Rattanachai a déclaré que les activités économiques augmenteront une fois que le Centre d’administration de la situation du Covid-19 (CCSA) aura levé l’interdiction de servir de l’alcool dans les restaurants et les cafés.

Plusieurs opérateurs commerciaux ont hésité à rouvrir leurs portes et à rappeler leurs employés au travail en raison de cette restriction, a-t-il dit.

Le CCSA a autorisé les services de restauration avec vente de boissons alcoolisées dans les restaurants agréés par l’Administration de la sécurité et de la santé jusqu’à 21 heures dans les zones bleues : Bangkok, Krabi, Phangnga et Phuket.

Il a également demandé au gouvernement de fixer un délai pour la reprise des activités dans les lieux de divertissement nocturne, affirmant que la frustration des exploitants de ces lieux ne cesse de croître, surtout lorsqu’ils sont le seul secteur qui reste fermé.

“L’industrie du divertissement nocturne est une bouée de sauvetage à Pattaya, en plus du secteur du voyage”, a-t-il déclaré.

Vendredi, le CCSA a annoncé que les lieux de vie nocturne tels que les pubs resteraient fermés jusqu’au 16 janvier au moins, afin d’éviter une éventuelle recrudescence des infections pendant le Nouvel An.

Kachondej Apicharttrakul, directeur du bureau l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT) de Pattaya, a déclaré que Chon Buri verra 50 milliards de bahts de recettes touristiques au quatrième trimestre suivant la réouverture.

Il a déclaré qu’environ 10 %, soit 2 000 voyageurs arrivant en Thaïlande depuis le 1er novembre se rendent à Chon Buri et que ce nombre devrait doubler au milieu du mois.

M. Kachondej a également apaisé les inquiétudes concernant l’insuffisance des services de transport.

Des efforts sont en cours pour ajouter des véhicules conformes au programme SHA Plus et les visiteurs sont soumis à des tests de conduite avant d’être enregistrés dans leur hôtel pour leur offrir plus de commodité, a-t-il déclaré.

Les arrivées à Phuket sont en hausse

Thaneth Tantipiriyakij, président du Conseil du tourisme de Phuket, a déclaré que le flux de visiteurs étrangers sur la station balnéaire a doublé après la réouverture du 1er novembre.

Le programme “Bac à sable Phuket”, qui a débuté le 1er juillet, a accueilli environ 500 à 600 touristes par jour en moyenne, mais la province accueille plus de 1 000 visiteurs grâce au programme “Test & Go”.

M. Thaneth a déclaré qu’un rebond était attendu, car le nouveau programme d’entrée a attiré des visiteurs de loisirs de Scandinavie, d’Allemagne et du Royaume-Uni.

Certaines des personnes entrant en Thaïlande par le biais du programme “Bac à sable” sont des Thaïlandais de retour au pays.

Si les règles d’entrée sont assouplies, les étrangers devraient revenir en grand nombre en décembre, a-t-il ajouté.

La province a également connu une forte augmentation des arrivées de touristes locaux.

Elle a reçu plus de 30 vols avec 4 000 à 5 000 touristes locaux par jour en moyenne.

Sans compter les 10 000 autres qui arrivent par voie terrestre, a-t-il précisé.

L’économie du tourisme intérieur est en croissance grâce à deux programmes de relance : “We Travel Together”, qui est un programme de subvention des hôtels, et “Travel Around Thailand”, un programme de co-paiement pour les voyages organisés, a-t-il déclaré.

M. Thaneth a souligné l’importance de stimuler le tourisme intérieur pour la reprise économique.

Kongsak Khoopongsakorn, président de la section sud de l’Association des hôtels thaïlandais, a déclaré que les réservations ont augmenté, en particulier pendant les fêtes de fin d’année, où les réservations ont atteint 70 à 80 % de la capacité.

Le taux d’occupation par les clients étrangers en décembre est de 30 %, soit 300 000 par mois, et il reste à voir si le taux augmente à 60 %-70 % lorsque la haute saison de l’année prochaine arrive, a-t-il dit.

Selon M. Kongsak, la période janvier-avril 2022 devrait être forte, le marché thaïlandais étant dominant.

Nanthasiri Ronsiri, directrice du bureau de Phuket de la TAT, a déclaré que la province a généré 3 milliards de bahts de revenus touristiques directs de juillet à septembre et 8 autres milliards dans les entreprises connexes.

Elle a déclaré que le bureau de Phuket de la TAT a fixé le nombre d’arrivées de touristes à 80 000-100 000 par mois, mais que des facteurs externes, notamment la situation mondiale du Covid-19, peuvent affecter le nombre de touristes entrants.

Selon le chef de la santé de Phuket, Koosak Kookiatkul, les infections ont fortement diminué, passant de 200 cas par jour en moyenne à 50, mais le nombre pourrait augmenter après la réouverture.

Le tourisme intérieur en hausse à Chiang Mai

Punlop Saejew, président du Conseil du tourisme de Chiang Mai, a déclaré que l’on estime que la province du nord a perdu au moins 70 milliards de bahts de recettes touristiques en raison des impacts de la pandémie de Covid-19 et qu’elle fonde ses espoirs sur la réouverture.

Il a déclaré que si les arrivées de touristes internationaux après la réouverture du 1er novembre sont inférieures aux prévisions, il existe dans l’ensemble des signes encourageants.

Un vol charter amenant des golfeurs de Corée du Sud témoigne de la confiance des voyageurs dans les protocoles de santé et de sécurité de la province, qui a fait des préparatifs pour sa réouverture dans le cadre du programme “Charming Chiang Mai”.

Avec l’organisation d’un plus grand nombre de voyages de groupe pour la haute saison à venir, il s’attend à ce que le secteur touristique local commence à prendre un nouveau tournant.

Toutefois, dans les premiers jours de l’ouverture, le marché intérieur soutiendra les entreprises touristiques.

Selon M. Punlop, les réservations d’hôtel ont commencé à reprendre en septembre et octobre et le taux a augmenté de 35 % dans la ville de Chiang Mai et de 50 %-60 % dans les sites touristiques naturels en octobre et début novembre.

En octobre, le nombre de passagers aériens est passé à 5 000 par jour en moyenne, contre 1 000 à 2 000 passagers par jour quelques mois auparavant.

Dans la seconde moitié de novembre et en décembre, le taux d’occupation des hôtels en ville devrait passer à 30-40 %, et à 60 % pour les hôtels des sites naturels.

Au moins 100 000 touristes devraient visiter la province au cours des deux derniers mois de 2021, a-t-il ajouté.

Chiang Mai a également reçu un grand coup de pouce car elle a été choisie comme l’une des meilleures villes pour les personnes qui veulent travailler et se détendre dans l’indice de Workation 2021 de Holidu, a-t-il ajouté.

Selon M. Punlop, la sécurité de la santé publique reste la priorité absolue de la province et les opérateurs commerciaux sont prêts à faire preuve de souplesse si la situation du Covid-19 change.

Les reports et les remboursements pour les annulations sont autorisés selon les conditions convenues.

Le secteur de l’aviation cherche à redresser la barre

Le secteur de l’aviation a également souffert de la pandémie et des restrictions.

L’aéroport de Suvarnabhumi a reçu 2 008 demandes de vols commerciaux internationaux de la part de 60 compagnies aériennes ce mois-ci.

Tassapon Bijleveld, président exécutif d’Asia Aviation (AAV), le principal actionnaire de Thai AirAsia (TAA), a déclaré que le projet de réouverture est une évolution positive pour les compagnies aériennes, car il apporte une vibration positive dans l’économie du voyage et des opportunités commerciales pour les opérateurs.

Thai AirAsia, qui exploite des vols intérieurs au départ des aéroports de Don Mueang et de Suvarnabhumi, devrait profiter de la demande croissante de voyages en proposant davantage de services intérieurs et en prévoyant de reprendre ses activités internationales cette année, a-t-il déclaré.

La compagnie aérienne a repris ses services intérieurs depuis septembre, avec des vols vers 23 destinations sur 36 en novembre.

Elle exploite actuellement 36 lignes, soit plus de 60 vols par jour, et devrait reprendre la totalité de ses services intérieurs d’ici janvier prochain.

Les cinq principales destinations avant la pandémie de Covid-19 étaient Chiang Mai, Phuket, Hat Yai, Chiang Rai et Khon Kaen.

Cependant, M. Tassapon a deux propositions clés qu’il souhaite que le gouvernement examine pour renforcer la politique de réouverture.

L’une consiste à réduire les frais de voyage des visiteurs internationaux qui doivent passer des tests RT-PCR coûteux avant leur départ, à leur arrivée et à leur retour, et souscrire une assurance-maladie et réserver des hôtels.

L’autre est de poursuivre les discussions avec d’autres pays pour conclure des accords bilatéraux sans quarantaine, en ciblant d’abord les marchés de l’ASEAN et de l’Asie.

Selon M. Tassapon, de tels accords permettront aux touristes thaïlandais d’effectuer des voyages à l’étranger sans quarantaine obligatoire, tout en permettant aux compagnies aériennes thaïlandaises de reprendre leurs vols et de rentrer dans leurs frais.

Pendant ce temps, Aeronautical Radio of Thailand Ltd (Aerothai) rapporte une augmentation de 25 % du volume du trafic aérien après la réouverture du 1er novembre par rapport au trafic aérien moyen d’octobre.

Sur la base des informations recueillies du 1er au 10 novembre, Aerothai a assuré un total de 9 919 vols : 2 243 vols internationaux, 6 651 vols intérieurs et 1 025 vols dans l’espace aérien du pays.

Tinnagorn Choowong, vice-président exécutif d’Aerothai pour les opérations, a prédit des perspectives positives avec des volumes de trafic aérien susceptibles d’atteindre 30 000-32 000 vols par mois en moyenne.

Toutelathailande.fr avec The Bangkok Post – 17 novembre 2021

Un redémarrage lent mais prometteur du tourisme en Thaïlande
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer