Infos Thailande

Pourra-t-on vraiment dire adieu au Pass Thaïlande le 1er juillet ?

Print Friendly, PDF & Email

Le coup de gueule de Tim Newton, fondateur du journal The Thaiger, sur le fait que la Thaïlande met trop de temps pour rouvrir ses portes au tourisme.

Le 1er juillet semble si loin, alors que le reste du monde a évolué et s’est ouvert, et que de nombreuses destinations d’Asie du Sud-est se sont également débarrassées d’un grand nombre de leurs procédures d’arrivée Covid déjà, ou dans le mois à venir.

Alors que le reste du monde a établi de nouvelles voies et bulles de voyage, la Thaïlande reste dans une bulle temporelle, coincée au milieu de l’année 2021 dans un monde pré-Omicron de couvre-feux, de restrictions et de voyageurs entrants traités comme des figurants dans “Le Mystère Andromède” (un film de science-fiction de série B de 1971 sur une pandémie virale).

Les voyageurs qui arrivent en Thaïlande sont toujours accueillis par la vue totalement inutile de fonctionnaires vêtus de combinaison de protection (EPI) qui attendent avec leurs écouvillons et leurs listes de contrôle.

Après avoir traversé l’immigration, ils se rendent dans leur isolement escorté jusqu’à un hôtel SHA+ prépayé pour y subir leur test PCR également prépayé.

Ils vivent alors dans l’espoir d’un test négatif, après avoir lu des centaines d’histoires d’horreur de personnes qui n’ont pas reçu les nouvelles qu’elles espéraient et qui ont fini par être emmenées à leurs frais dans un autre logement de quarantaine.

Certains, auront la joie de passer neuf jours de plus à l’hôtel SHA+ qu’ils avaient choisi uniquement parce que c’était l’option la moins chère pour la première nuit (dans un endroit où ils n’ont jamais vraiment voulu rester).

La Thaïlande va classer le Covid-19 comme maladie endémique le 1er juillet

Mais le 1er juillet est maintenant le jour J où les nuages du Covid vont apparemment se dissiper pour révéler le soleil et les brises fraîches du monde post-covid en Thaïlande, si l’on en croit tout le battage médiatique des tzars de la santé et du tourisme thaïlandais.

Mercredi, le Comité national thaïlandais des maladies transmissibles a approuvé les plans du ministère thaïlandais de la santé publique visant à classer le Covid-19 comme maladie endémique, à compter du 1er juillet… “si tout se passe comme prévu”.

Le coronavirus, attend impatiemment les ordres et les dates du Centre pour l’administration de la situation du Covid-19 (CCSA) de Thaïlande avant de se réunir pour planifier la prochaine phase de “sa” pandémie.

“Pour pouvoir être classée comme une maladie endémique, le taux de mortalité ne doit pas dépasser 1 pour 1000 personnes infectées, soit 0,1 %.

Le taux de mortalité actuel est de 0,2 % à 0,25 %.”

Aujourd’hui, la Thaïlande a annoncé 24 592 nouvelles infections et 68 décès liés au Covid-19.

Il y aura également plus de 40 000 résultats officieux de tests ATK positifs, si les chiffres suivent les tendances de ces dernières semaines.

Le ministre de la Santé publique, Anutin Charnvirakul, a déclaré que le plan du 1er juillet est “fondé sur le principe que la bonne santé de la population et l’économie nationale doivent aller de pair”.

La Thaïlande se hâte maintenant de préparer sa gestion de la vaccination, ses services médicaux pour les personnes infectées, ses mesures de surveillance et de dépistage du Covid-19, la prévention et le confinement de la maladie, les restrictions de voyage appropriées et les mesures juridiques (quoi que cela signifie).

“Malgré toutes ces mesures, la vie devrait être aussi normale que possible pendant que l’économie se redresse.”

“Même si le Covid devient une maladie endémique, la population peut être amenée à porter des masques faciaux, à éviter les rassemblements de groupe, à se laver souvent les mains, à subir des tests rapides d’antigène et à se faire vacciner.”

Ainsi, le voyage de deux ans de restrictions et de diabolisation du virus Covid-19 en Thaïlande se poursuivra, selon les propres termes du ministre de la Santé, même après la date magique du 1er juillet.

Qu’est-ce qui va changer exactement le 1er juillet 2022 ?

On peut espérer, et c’est là l’essentiel, que le Pass Thaïlande soit définitivement supprimé.

Le système, conçu pour télécharger des informations médicales et de voyage pour les voyageurs entrants, a été assailli de problèmes – hameçonnage, fuites de sécurité, arnaques dans les hôtels, histoires d’horreur de familles séparées, arnaques par courriel.

Et cela a coûté cher.

Loin de renforcer la confiance dans l’image de marque de la Thaïlande, cette initiative a eu l’effet inverse, comme en témoignent les médias sociaux.

Des milliers de voyageurs sont venus en Thaïlande en ces temps difficiles et ont vécu une expérience fantastique.

C’est le cas de la grande majorité d’entre eux.

Mais les milliers de catastrophes liées au Pass Thaïlande, très médiatisées, n’ont rien fait pour améliorer la réputation de l’industrie touristique et hôtelière thaïlandaise.

Le Pass Thaïlande a fait beaucoup plus de mal que de bien et il doit tout simplement être rayé de la carte touristique de la Thaïlande avant que des progrès significatifs ne puissent être réalisés pour redresser la fragile industrie touristique – une industrie dont on nous rappelle qu’elle contribue à hauteur de 20 % au PIB annuel de la Thaïlande.

Mais ceux qui s’attendent à ce que le 1er juillet arrive et à ce que les formalités administratives et les absurdités du Pass Thaïlande soient levées comme par magie se trompent lourdement.

Soyez assurés qu’il y aura des “zones”, des “précautions” et des “restrictions de voyage appropriées” (selon les propres termes du ministre).

La Thaïlande est peut-être en train de s’ouvrir, mais le gouvernement semble obsédé par le maintien d’un niveau élevé de “précautions” que tous les autres considèrent désormais comme des “inconvénients”.

La reprise du tourisme en Thaïlande va être assez difficile alors que nous émergeons dans une sorte de monde post-covid.

Face à la guerre et à la concurrence

Nous avons maintenant une véritable guerre en cours en Ukraine, une nouvelle guerre froide entre les États-Unis et la Chine et les États-Unis, et la Russie, la flambée des prix du pétrole, l’inflation. Etc.

Les vols à destination de la Thaïlande seront plus chers pendant au moins le reste de l’année 2022.

Le fait que les autorités thaïlandaises semblent aborder la date du 1er juillet avec une prudence aussi irréaliste retarde la reprise économique de la Thaïlande et permet aux concurrents régionaux de voler la vedette et de s’emparer du dribble des voyageurs internationaux.

Au cours du mois prochain, le Vietnam et la Malaisie ont annoncé qu’ils allaient rouvrir leurs portes avec peu, voire pas du tout, de précautions à l’arrivée.

Les Philippines sont déjà ouvertes avec un seul test PCR avant votre départ.

Le Cambodge est également déjà ouvert avec un test ATK à l’arrivée.

En revanche, la Thaïlande maintient son Pass Thaïlande, sa litanie de “victimes”, ses retards d’approbation et sa confusion numérique, au moins jusqu’au 1er juillet et peut-être au-delà.

Mais la Thaïlande insiste sur le fait qu’elle envisage de supprimer l’assurance Covid obligatoire (actuellement 20 000 dollars, contre 50 000 dollars le 1er février). “Envisage”.

Les Philippines continuent d’exiger une assurance d’au moins 35 000 dollars, le site Web du gouvernement cambodgien ne propose aucune couverture obligatoire pour les touristes (bien que certains soient tenus d’avoir une caution “Covid” de 2 000 dollars) et la Malaisie n’exige pas d’assurance obligatoire dans ses dernières annonces.

Pardonnez-nous donc si nous ne pouvons pas nous enthousiasmer pour le 1er juillet, mais nous nous réjouissons de l’imminence de la fin du pass Thaïlande et d’un rétablissement rapide de cette pagaille numérique mal pensée.

Pendant ce temps, le coronavirus est reconnaissant au gouvernement thaïlandais d’avoir décidé à quel moment “il” pourra être endémique.

Toutelathailande.fr avec The Thaiger – 12 mars 2022

Pourra-t-on vraiment dire adieu au Pass Thaïlande le 1er juillet ?
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer