Infos Thailande

Près de la moitié des moines de Thaïlande serait en “surpoids”

Print Friendly, PDF & Email

Une étude menée par l’université des sciences paramédicales de Chulalongkorn a révélé que près de la moitié des moines de Thaïlande souffrait d’obésité.

Une étude a montré que 48% des moines souffraient d’obésité et autres problèmes de santé sous-jacents, a révélé Jongjit Angkatavanich, experte en nutrition et diététique à l’Université des sciences paramédicales de Chulalongkorn, au Bangkok Post mardi.

“L’obésité chez nos moines est une bombe à retardement”, a averti Mme Jongjit avant de préciser qu’en 2012, les dépenses des hôpitaux publics pour soigner les moines obèses ou atteint de maladies chroniques liées au surpoids avaient atteint plus de 300 millions de bahts.

Selon l’experte, ce fléau pourrait s’expliquer par la sédentarité du mode de vie monastique et l’apport calorique élevé des boissons et plats offerts aux moines par les fidèles.

Pour tenter de remédier au problème, l’université de Chulalongkorn a lancé une campagne promouvant une alimentation saine et équilibrée parmi les moines du pays.

Des cours de nutritions ont été dispensés dans les monastères et à l’université de Mahachulalongkornrajavidyalaya, où plus de 300 religieux résident.

Les moines ont également été encouragés à augmenter leur activité physique et à porter une ceinture à la taille comme un rappel de la nécessité de gérer leur poids. La ceinture tendue signalant une prise de poids.

Par Margot Cariou – Lepetitjournal.com – 15 mars 2022

Près de la moitié des moines de Thaïlande serait en “surpoids”
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer