Infos Thailande

Comment les usuriers font de gros bénéfices sur le dos des pauvres en Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

La pandémie et l’inflation ont mis en difficulté de nombreux Thaïlandais, qui ne pouvant pas obtenir de prêt des banques, se sont tournés vers des usuriers clandestins.

Dernièrement, les médias ont annoncé que la police avait arrêté neuf personnes lors de perquisitions effectuées le 9 juin à Bangkok et à Chon Buri dans des locaux qui seraient utilisés pour des prêts usuraires illégaux basés sur des applications.

Six des suspects sont thaïlandais et les trois autres sont des ressortissants chinois.

La pandémie a exacerbé la situation, de nombreuses personnes luttant juste pour couvrir leurs dépenses mensuelles de base.

L’Université de la Chambre de commerce thaïlandaise (UTCC) a récemment révélé que le ralentissement de l’économie a provoqué une augmentation de 7,4 % de la dette des ménages cette année.

La dernière enquête de l’université, menée auprès de 1 201 répondants du 11 au 23 novembre, a révélé que la dette des ménages s’élevait en moyenne à 340 053 bahts (9 334 euros) par ménage, contre 316 623 bahts (8 691 euros) un an plus tôt, soit une hausse de 5,8 % par rapport à novembre 2017.

40,8 % des dettes sont des prêts clandestins

L’une des principales conclusions, cependant, est que si environ 59,2 % de la dette était une dette formelle empruntée auprès d’institutions financières légitimes, 40,8 % est ce qui est considéré comme une dette souterraine, c’est-à-dire une dette due aux usuriers.

Les usuriers sont un problème majeur en Thaïlande, comme dans de nombreux autres endroits du globe.

En septembre 2018, il a été rapporté que le gouvernement militaire de l’époque, grâce à ses efforts pour aider ceux qui avaient été victimes des usuriers, avait réussi à restituer des terres et des actifs d’une valeur de 3,25 milliards de bahts (103 millions d’euros) à des emprunteurs du Nord-Est.

Vous pouvez dire que cela n’affecte pas la communauté des expatriés, mais combien d’entre eux ont vu les partenaires de leurs petites amies, voire leurs épouses thaïlandaises, les supplier de les aider alors que l’usurier les menaçait.

Les usuriers peuvent recourir à l’intimidation et à la force si vous ne remboursez pas le prêt, ce que les prêteurs autorisés ne feraient jamais.

Votre prêt n’est jamais remboursé

Lorsque les usuriers vous font emprunter de l’argent une fois, ils sont susceptibles de vous faire payer des taux d’intérêt tellement élevés que vous ne pouriez pas les rembourserez.

Tout prêteur, agréé ou non, qui vous harcèle enfreint la loi.

Officiellement, vous devez signaler tout usurier à votre bureau local des normes commerciales et à la police si l’usurier vous menace ou utilise la violence.

Cependant, la majorité des gens ont trop peur pour porter plainte car les usuriers ont de bonnes relations dans la communauté.

Les taux d’intérêt des usuriers sont extrêmement élevés, parfois jusqu’à 300-400% d’intérêt sur le prêt.

Le Vietnam connaît le même problème

Cette semaine, le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh a demandé à la banque centrale et au ministère de la Sécurité publique de protéger les travailleurs contre les usuriers.

Une responsable du syndicat de New Apparel Far Eastern Vietnam Co., Ltd. à Binh Phuoc, a déclaré que les prêts sur le marché noir étaient un problème critique pour de nombreux travailleurs.

Elle a déclaré que ces derniers temps, de nombreux travailleurs ont été embourbés dans des difficultés financières en raison de la pandémie, mais, incapables d’obtenir des prêts auprès des banques, ils n’ont eu d’autre choix que de se tourner vers les usuriers.

Au cours des trois dernières années, le ministère vietnamien a supervisé plus de 2 700 affaires impliquant 5 000 personnes et a engagé des poursuites dans 2 000 affaires impliquant 4 000 accusés.

Parmi ces affaires, les travailleurs sont victimes dans plus de 1 000 cas.

Certains demandent que les banques assument leur responsabilité lorsque les travailleurs doivent se tourner vers des usuriers et ne peuvent accéder aux sources officielles.

La banque centrale y collaborera avec la Confédération générale du travail du Vietnam pour s’assurer que les travailleurs ayant des besoins légitimes, puissent avoir accès à l’ensemble des prêts.

Le ralentissement économique de la Thaïlande n’arrange pas les choses

Le ralentissement de l’économie thaïlandaise risque d’exaspérer davantage les problèmes d’inégalité et, de fait, le problème des usuriers.

Comme l’a déclaré Thanavath Phonvichai, vice-président chargé de la recherche à l’UTCC, le ralentissement de l’économie a réduit les revenus des gens, les incitant à recourir davantage aux prêts pour leurs dépenses quotidiennes.

“Le gouvernement devrait produire davantage de mesures de stimulation pour accélérer la reprise le plus rapidement possible.

Si la reprise économique ne se manifeste pas d’ici là, une flambée de l’endettement des ménages est prévue l’année prochaine”, a-t-il déclaré.

Avec la hausse des prix, malheureusement, l’endettement risque de continuer à augmenter et les usuriers continueront à être sollicités.

Par Michael Bridge – Toutelathailande.fr avec ASEAN Now – 14 juin 2022

Comment les usuriers font de gros bénéfices sur le dos des pauvres en Thaïlande
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer