Infos Thailande

La Thaïlande accroît les mesures de soutien face à la flambée des prix

Print Friendly, PDF & Email

Les équipes économiques du gouvernement thaïlandais ont convenu jeudi de prolonger de trois mois certaines mesures de soutien pour réduire le coût de la vie et ont demandé la coopération des raffineries pour aider à renflouer le fonds pétrolier du pays alors que les prix de l’énergie ne cessent de grimper.

L’accord sur les mesures, décidé lors d’une réunion économique d’urgence convoquée par le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha, intervient alors que l’inflation en Thaïlande a atteint 7,1%, en mai, son plus haut niveau en près de 14 ans, au moment où la deuxième économie d’Asie du Sud-Est cherche à sortir de la crise liée à la pandémie de coronavirus.

Le ministère thaïlandais des Finances a également proposé des allégements fiscaux, notamment en direction des chauffeurs de taxi et aux catégories à faible revenu, pour stimuler la reprise dans le secteur du tourisme, a déclaré dans un communiqué le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana.

Le fonds pétrolier dans le rouge

Le gouvernement devrait également demander aux raffineries de pétrole de reverser une partie de leurs bénéfices au fonds pétrolier de l’État pendant trois mois jusqu’en septembre pour aider à stabiliser les prix du pétrole, a ajouté le porte-parole.

Le fonds, que la Thaïlande utilise pour financer les subventions et réguler la hausse des prix, devrait être dans le rouge de plus de 90 milliards de bahts (2,44 milliards d’euros) d’ici la fin de ce mois.

Le gouvernement s’attend à une contribution mensuelle issue du raffinage du diesel et du benzène à hauteur de 6 à 7 milliards de bahts (162,5 à 189,6 millions d’euros), selon Thanakorn Wangboonkongchana.

Il sera également demandé aux centrales de séparation du gaz d’aider à soutenir le fonds pendant trois mois, une contribution estimée à 1,5 milliard de bahts par mois, a-t-il ajouté.

Contrôle sur les prix de 51 biens et services

À l’issue d’une réunion du Comité central sur les prix des biens et services présidée par le ministre du Commerce, Jurin Laksanawisit, le gouvernement a également accepté jeudi de maintenir un contrôle sur les prix de 51 biens et services et a imposé des mesures strictes sur le mouvement du maïs dans trois provinces supplémentaires pour stabiliser les prix intérieurs, rapporte le Bangkok Post.

La liste des biens soumis au contrôle des prix comprend des articles essentiels à usage quotidien tels que les aliments, les produits de consommation, les produits liés à l’agriculture (engrais, pesticides, aliments pour animaux, tracteurs et moissonneuses à riz), les matériaux de construction, le papier, le pétrole et les médicaments, précise le journal en langue anglaise.

Toutes les mesures annoncées jeudi doivent encore recevoir l’approbation du cabinet qui se réunira de nouveau mardi.

Lepetitjournal.com avec Reuters – 17 juin 2022

La Thaïlande accroît les mesures de soutien face à la flambée des prix
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer