Infos Viêt Nam

Les fresques de la rue Phùng Hung font peau neuve

Print Friendly, PDF & Email

La ville de Hanoï a lancé un programme de restauration des fresques de la rue Phùng Hung, dans l’arrondissement de Hoàn Kiêm. Le but est de redonner à ces œuvres leur beauté originale.

En fin d’année, lors d’un après-midi hivernal, l’artiste Lê Dang Ninh travaille d’arrache pied pour rendre les couleurs et les détails aux représentations des marchandes ambulantes – une image typique de la capitale. “Mon travail nécessite une grande patience. Ça serait bien plus simple de complètement refaire ces photos 3D mais cela nécessitera un budget considérable. Donc pour économiser, nous restaurons ces images, c’est un travail difficile, long et fastidieux“, explique Lê Dang Ninh. Il ajoute que les artistes s’efforcent de restaurer les œuvres en respectant leur style originel. Après les coups de pinceaux, les détails réapparaissent de façon éclatante et rayonnante. Une nouvelle vie pour les œuvres ! 

Inaugurée depuis début 2018, la rue des fresques de Phùng Hung est devenue une destination de prédilection pour les Hanoïens et les touristes. Ce projet a été soutenu par la Korea Foundation, UN-Habitat et le Comité populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm dans le cadre du programme “Introduction des arts dans l’espace de vie”.

Le projet consistait à peindre sur les 19 travées du pont ferroviaire de la rue Phùng Hung une série de fresques. En plus de ces fresques, d’autres œuvres ont été installées comme des photos 3D. Les œuvres ont de différents sujets : un bazar, des marchandes ambulantes, un tramway, un vieux lettré dessinant une calligraphie ou encore des femmes en ao dài… Autant d’images qui donnent une atmosphère paisible à la rue et montrent le Hanoï d’antan.

Depuis son inauguration, la rue des fresques de Phùng Hung est considérée comme un musée de “street-art” à ciel ouvert, connecté aux autres espaces culturels de l’arrondissement de Hoàn Kiêm dont par exemple, la rue piétonne autour du lac de Hoàn Kiêm. Malheureusement, au fil du temps, les fresques sur les travées ferroviaires se sont dégradées, la peinture s’est estompé et les photos se sont décollées. Au pied des travées, les herbes poussent et les ordures s’amoncellent, jetées là par les habitants du quartier. Face à cette situation, le Comité de gestion du lac de Hoàn Kiêm et du vieux quartier de Hanoï a décidé de lancer des travaux de restauration.

Nous avons un temps limité et le nombre d’artistes du projet est réduit, le volume de travail est conséquent !“, a souligné l’artiste Nguyên Thê Son. Par exemple, pour son œuvre baptisée “Kim vàng giot lê” qui expose une motocyclette japonaise Honda – symbole de richesse à Hanoï au début de la période de l’ouverture de l’économie vietnamienne, Nguyên Thê Son a difficilement trouvé les accessoires pour restaurer cette moto. “Beaucoup d’accessoires ont été perdus ou endommagés après 5 ans à être exposés en plein air, victimes du climat des 4 saisons du Nord du Vietnam“, a partagé l’artiste.

Selon les prévisions, tous les travaux devront être achevés à la fin du mois. La restauration montre le grand intérêt des autorités de Hoàn Kiêm pour la vie culturelle et artistique locale.

Par Vân Anh – Le courrier du Vietnam – 28 décembre 2022

Les fresques de la rue Phùng Hung font peau neuve
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer