Infos Thailande

Les rabais importants consentis par BYD sur les véhicules électriques en Thaïlande suscitent des réactions négatives, le Premier ministre demande des garanties

Print Friendly, PDF & Email

L’agence thaïlandaise de protection des consommateurs a reçu environ 70 plaintes depuis qu’elle a ouvert une enquête sur les remises agressives pratiquées par les concessionnaires de BYD, qui ont donné à certains acheteurs le sentiment d’avoir surpayé leurs véhicules électriques chinois.

Le Premier ministre Srettha Thavisin a demandé au directeur général de BYD, Wang Chuanfu, qui était en Thaïlande pour marquer l’ouverture de sa première usine en Asie du Sud-Est cette semaine et qui a rendu une visite de courtoisie au Premier ministre vendredi, de mieux gérer les attentes des clients en matière de prix et de veiller à ce que les acheteurs locaux soient protégés.

Selon un porte-parole du gouvernement, M. Wang a donné l’assurance que les prix pratiqués à l’avenir seraient appropriés et que les clients concernés bénéficieraient d’un soutien.

Les responsables de BYD en Thaïlande et son unique distributeur, Rever Automotive, qui dispose d’un réseau de plus de 100 concessionnaires, n’ont pas immédiatement répondu aux courriels de Reuters demandant des commentaires.

Le gouvernement a ouvert une enquête sur les concessionnaires de BYD à la suite d’une plainte selon laquelle un représentant commercial aurait affirmé que le prix de la voiture du client augmenterait après la fin d’une campagne de rabais, alors qu’au lieu de cela, le concessionnaire a encore baissé les prix.

Sur les réseaux sociaux, certains propriétaires de BYD en Thaïlande se sont plaints que les rabais importants consentis par le plus grand fabricant mondial de véhicules électriques leur avaient donné l’impression d’être lésés.

“Rien ne fait plus mal que cela”, a déclaré un propriétaire sur Facebook, expliquant qu’une voiture BYD Atto 3 qu’il avait achetée pour 1,19 million de bahts se vendait désormais 859 000 bahts.

Un autre propriétaire mécontent a publié une vidéo dans laquelle il griffonne des remarques désobligeantes sur BYD à l’aide d’un marqueur bleu épais sur le capot de son véhicule électrique : “Je n’achèterai plus jamais cette marque de voiture”.

Le site web de Rever a montré vendredi que certains modèles font actuellement l’objet de remises allant jusqu’à 340 000 bahts (9 300 dollars).

Passakorn Thapmongkol, un haut fonctionnaire du Conseil thaïlandais de protection des consommateurs, a déclaré à Reuters que l’agence avait rencontré les responsables de Rever et leur avait demandé des documents relatifs au système de rabais.

“De plus en plus de clients viennent déposer des plaintes”, a-t-il ajouté.

La Thaïlande est le plus grand marché de BYD en dehors de la Chine et un élément clé de ses projets d’expansion mondiale, en particulier à la suite des droits de douane de 17,4 % imposés au constructeur automobile par l’Union européenne.

Le constructeur automobile chinois détenait une part de 46 % du segment des véhicules électriques en Thaïlande au premier trimestre et est le troisième plus grand acteur dans le secteur des voitures particulières, selon le cabinet d’études Counterpoint. (1 $ = 36,5700 bahts)

Par Panarat Thepgumpanat & Chayut Setboonsarng – Reuters – 5 juillet 2024

Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer