Infos Thailande

Guerre des polices en Thaïlande : l’ombre de Thaksin Shinawatra ?

Print Friendly, PDF & Email

Un policier à la retraite a révélé que Thaksin Shinawatra était derrière la guerre des polices qui fait la une des médias en Thaïlande.

Thaksin est un ancien Premier ministre condamné pour corruption qui était policier avant de faire de la politique.

Un ancien député démocrate a demandé l’ouverture d’une enquête sur les informations faisant état d’une rencontre entre un ancien chef de la police nationale et Thaksin pendant le séjour de ce dernier à l’hôpital de la police.

Thaksin, qui était accusé de corruption, a vécu 15 ans en exil avant de revenir pour faire face à la justice en août 2023.

Il a été condamné à une peine de 8 ans, mais a pu bénéficier d’une grâce royale et a été libéré après 6 mois passé dans le confortable hôpital de la police.

Theptai Seanapong a déclaré que le général de police à la retraite Sereepisuth Temeeyaves avait déclaré à au moins deux médias qu’il avait rendu visite à Thaksin, qui recevait un traitement médical au 14ᵉ étage de l’hôpital général de la police pendant son incarcération.

Au cours de cette rencontre, Sereepisuth affirme que Thaksin lui a demandé de retirer sa requête auprès de la Commission nationale anti-corruption (NACC) contre le Premier ministre Srettha Thavisin, pour l’abus de pouvoir qu’il aurait commis en nommant le général Torsak Sukvimol au poste de nouveau chef de la police nationale.

L’actuel Premier ministre est dans le parti Pheu Thai, fondé par Thaksin et beaucoup pensent que c’est Thaksin qui dirige réellement le pays.

Et la prise de position de Srettha dans cette affaire est étrange, car il ne connait pas le monde de la police, contrairement à Thaksin qui a été policier et qui a encore une forte influence sur de nombreux policiers.

Le général Surachate Hakparn, un policier connu pour s’attaquer aux policiers corrompus, aurait dû être nommé chef de la police, mais Srettha a nommé Torsak malgré le fait que celui-ci doit partir à la retraite en septembre 2024.

Surachate a été accusé d’être associé à un réseau de jeux d’argent en ligne juste avant la nomination et une perquisition à son domicile très médiatisée avait été organisée pour salir son image.

D’après ses avocats, il n’y a aucune preuve sérieuse contre lui dans le dossier et ils ont accusé les responsables d’avoir organisé cela pour l’empêcher de devenir le chef de la police.

Des preuves plus sérieuses impliquent le général Torsak Sukvimol et sa femme dans le même réseau de jeux d’argent.

Les deux policiers avaient été mutés à des postes inactifs par le Premier ministre et par la suite, malgré les preuves contre lui, Torsak a été réintégré et malgré le manque de preuve, Surachate a été limogé.

L’affaire choque de nombreuses personnes en Thaïlande et beaucoup soupçonnaient Thaksin Shinawatra d’être derrière ces manœuvres visant semble-t-il à protéger les policiers corrompus en Thaïlande.

Sereepisuth a déclaré aux médias qu’il avait informé Thaksin que l’affaire était déjà entre les mains de la NACC, mais que Thaksin lui avait dit de le laisser « gérer » le problème avec la NACC.

« L’ancienne Première ministre Mme Yingluck m’a également téléphoné pour me faire la même demande que son frère (Thaksin) », a déclaré M. Sereepisuth.

Yingluck Shinawattra a fui le pays en 2017 juste avant que la Cour suprême ne la condamne à cinq ans de prison pour ne pas avoir mis fin à un programme d’achat de riz au prix supérieur au marché, qui a été entachés de corruption, et a fait beaucoup de mal au marché du riz thaïlandais.

Yingluck vit depuis en exil, mais manœuvre pour revenir en Thaïlande comme son frère.

Sur la base du récit de Sereepisuth, Theptai a affirmé que cela signifiait que Thaksin ne souffrait pas d’une maladie grave, raison pour laquelle il avait été transféré de l’hôpital de l’administration pénitentiaire à l’hôpital général de la police.

« Cela signifie également que Thaksin et Yingluck sont des personnalités influentes derrière ce gouvernement.

Ils sont les véritables contrôleurs et propriétaires de ce gouvernement », a écrit Theptai sur sa page Facebook.

« Srettha est simplement un employé d’une entreprise de la famille Shinawatra », a ajouté M. Theptai.

Toutelathailande.fr avec Thai PBS World -10 juillet 2024

Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer