Infos Viêt Nam

Nguyên Thi Oanh, la fille “en or” de l’athlétisme

Nguyên Thi Oanh a été élue en tête des meilleurs sportifs du pays en 2019, grâce à son excellente performance tout au long de l’année dont trois titres aux SEA Games 30. Une vraie reconnaissance pour cette jeune femme originaire de Bac Giang.

Nguyên Thi Oanh est surnommée “Poumons d’acier” par ses supporters, après avoir remporté trois médailles d’or aux 3.000 m steeple, 1.500 m et 5.000m des 30es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 30) disputés fin 2019 aux Philippines, avec à la clé un record de ces jeux.

L’image de ce petit bout de femme vietnamienne coupant la ligne d’arrivée du 3.000 m steeple en tête puis tombant au sol épuisée a ému spectateurs et téléspectateurs. Elle a retrouvé sa force une dizaine de minutes plus tard en prenant le drapeau national des mains de son entraîneur pour célébrer sa victoire, les yeux embués de larmes.

Lors des deux épreuves précédentes, j’avais dû subir des tests anti-dopage qui m’avaient pris beaucoup de temps. Raison pour laquelle, lors de cette dernière épreuve, j’étais presque épuisée“, a-t-elle expliqué.

Une amoureuse du sport

Née en 1995 dans une famille pauvre de huit enfants à Bac Giang (Nord), Nguyên Thi Oanh est depuis toute petite une passionnée de course à pied. Elle faisait souvent du jogging avec sa sœur sur 1-2 km dans les chemins vicinaux. Ses enseignants au collège détectèrent en elle un grand talent et l’encouragèrent à participer à des compétitions de niveau de district puis de province.

Quand j’étais petite, mes parents  travaillaient dur pour subvenir à nos besoins. Cependant, je ne pensais pas que faire du sport pourrait aider ma famille à s’enrichir. J’ai choisi cette carrière simplement parce que j’aime bien l’athlétisme”, a-t-elle confié.

Le premier obstacle à franchir fut celui de ses parents, qui étaient sceptiques quant à son avenir dans cette discipline en raison de son petit gabarit. Ne mesurant que 1m50, Nguyên Thi Oanh était plus fluette que les athlètes de sa catégorie d’âge. Cependant, convaincus que leur fille n’était pas prise d’une lubie soudaine, ils lui donnèrent leur accord.

L’année 2012 marqua un tournant car la jeune fille fut convoquée dans l’équipe élite junior nationale. Sous la tutelle de l’entraîneur Trân Van Sy, elle  progressa beaucoup et se révéla chez les seniors en montant sur la plus haute marche du podium des Championnats d’Asie du Sud-Est et d’Asie.

Aux SEA Games 27 organisés en 2013 au Myanmar, elle confirma tout le bien que l’on pensait d’elle en remportant l’argent.

Pourtant, en 2014, à 19 ans, Nguyên Thi Oanh vit sa carrière si prometteuse subir un coup d’arrêt après s’être fait diagnostiquer un problème néphrologique qui lui faisait courir de graves risques pour sa santé. Hospitalisée, elle a dû faire une croix sur ses entraînements.

Après six mois de convalescence, Nguyên Thi Oanh fit son retour à l’entraînement, plus forte et plus motivée que jamais. Elle remporta beaucoup de médailles d’or pour l’équipe d’athlétisme de Bac Giang et aussi du Vietnam. Ses efforts ininterrompus ces dernières années, notamment en 2019, ont été récompensés à leur juste valeur. Elle a été désignée “Meilleur sportif vietnamien 2019”, à l’issue d’un scrutin auquel 200 journalistes du pays ont participé.

Concrètement, avec 846 points, Nguyên Thi Oanh s’est hissée pour la première fois en tête de la liste, devant les nageurs Nguyên Thi Ánh Viên (772 points) et Nguyên Huy Hoàng (704). Le football masculin ayant dominé l’agenda sportif national en 2019, il n’est pas surprenant que les milieux de terrain Nguyên Quang Hai et Dô Hùng Dung sont aussi parmi les cinq meilleurs sportif de l’année, classés respectivement 4e et 5e.

Nguyên Thi Oanh a déclaré qu’elle ne pensait pas se classer première. “C’est le titre le plus précieux que je n’ai jamais reçu“, a-t-elle partagé. Maintenant, Oanh peut affirmer avec confiance qu’elle est née pour l’athlé-tisme. Elle a désormais en ligne de mire de grandes compétitions internationales dont la plus prestigieuse d’entre elles : les Jeux olympiques de Tokyo 2020.   

Par Phuong Nga – Le Courrier du Vietnam – 22 mars 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer