Infos Thailande

Assouplissements envisagés en Thaïlande alors que les cas diminuent

Le gouvernement pourrait commencer à assouplir les mesures de couvre-feu d’ici la fin de ce mois si les cas de Covid-19 continuent de baisser, annonce ce matin le Bangkok Post

Alors que le Centre de gestion de la situation du Covid-19 (CCSA) a signalé seulement 30 nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus, mercredi, le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha, a fait savoir qu’il avait bien noté une baisse significative ces derniers jours et que le CCSA allaient prendre cela en compte pour déterminer si un assouplissement des mesures concernant le couvre-feu nocturne est envisageable.

Le gouvernement a imposé un couvre-feu national de 22 heures à 4 heures du matin du 3 au 30 avril pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Le Premier ministre thaïlandais a indiqué que la question du couvre-feu serait réexaminée au cours de la dernière semaine d’avril tandis que le gouvernement cherche des mesures alternatives pour aplanir la courbe des infections.

Depuis l’apparition en janvier du nouveau coronavirus sur son territoire, la Thaïlande a signalé un total de 2.643 cas et 43 décès. 1.497 malades se sont rétablis et ont pu rentrer chez eux. Au nombre de morts par million d’habitants, le royaume, avec un taux de 0,7, se situe très largement en dessous de la moyenne mondiale qui est à 17,3 selon le site de statistiques https://www.worldometers.info/coronavirus.  

L’ex-général, qui a reconnu les difficultés occasionnées sur la vie des Thaïlandais par les mesures en cours, a affirmé que les restrictions allaient être progressivement assouplies, mais que de nouvelles mesures alternatives seront sans doute nécessaires pour prévenir une deuxième vague d’infections. 

Cité par le Bangkok Post, le doyen de la Faculté de médecine de l’hôpital Siriraj de l’Université Mahidol, Prasit Watanapa, estime qu’il n’est pas nécessaire d’attendre le 30 avril pour assouplir les restrictions, considérant que cela serait raisonnablement envisageable après le 22 avril.

La semaine dernière, le ministère de l’Education a annoncé que les écoles resteraient fermées jusqu’au 1er juillet, ce qui pourrait indiquer que les autorités envisagent, à ce stade du moins, de rouvrir un certain nombre de commerces avant cette date.

L’état d’urgence, imposé pour un mois depuis fin mars, arrive à son terme le 26 avril. Le CCSA doit encore statuer sur la question, le Premier ministre n’a pas écarté la possibilité qu’il soit prolongé.

La situation devient intenable pour de nombreuses entreprises à l’arrêt et pour des dizaines de milliers de foyers à faible revenu dont beaucoup passent à travers les mailles des plans d’aide économique.

Même si l’on est encore loin des mouvements de grogne en France qui se traduisent notamment par des appels à porter plainte contre le gouvernement pour sa gestion calamiteuse de la crise sanitaire, le mécontentement en Thaïlande -qui concerne davantage la gestion de l’impact économique- est palpable malgré la répression sur la liberté d’expression encore accrue par le décret d’urgence. 

Une centaine de personnes a manifesté mardi au ministère des Finances protestant contre le fait qu’elles n’avaient pas reçu les 5.000 bahts mensuels promis par le gouvernement, rapporte Khaosod English.

Le gouvernement avait annoncé fin mars qu’il allouerait 5.000 bahts par mois pendant trois mois, d’avril à juin, à environ 9 millions de personnes, employés temporaires et travailleurs indépendants, touchés par la quasi-fermeture économique imposée pour contenir le virus. Mais mercredi, selon le Bangkok Post, le Premier ministre a fait savoir que seul le premier mois avait été formellement approuvé, aggravant la confusion.

Le gouvernement a indiqué que 27 millions de personnes avaient déposé une demande en ligne au cours des deux dernières semaines, mais que seulement 1,68 million d’entre elles ont été approuvées jusqu’à présent.

Lepetitjournal.com – 16 avril 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer