Infos Viêt Nam

Hanoï demande d’alléger progressivement les règles de distanciation sociale

Hanoï a demandé au gouvernement d’alléger progressivement après mercredi 22 avril les règles de distanciation sociale liées au nouveau coronavirus, a annoncé lundi 20 avril Nguyên Duc Chung, président du Comité populaire municipal.

D’ici mercredi 22 avril, si Hanoï n’enregistre aucun nouveaux cas de COVID-19, la capitale pourra abaisser le niveau d’alerte mais ne pourra pas alléger complètement la distanciation sociale, notamment en ce qui concerne les activités impliquant de nombreuses personnes dans un même lieu, a-t-il souligné lors de la réunion lundi 20 avril du Comité municipal de pilotage de la prévention et de la lutte contre le COVID-19.

Nguyên Duc Chung a demandé aux organes compétents locaux de continuer de mettre en œuvre strictement les mesures préventives, et de prolonger de 14 à 30 jours la durée de quarantaine à domicile pour les patients guéris ou les personnes déjà mises en quarantaine concentré.

Il leur a également demandé de multiplier les contrôles et le traitement des cas de non respect des règles de distanciation sociale, conformément à la directive No 16/CT-TTg du Premier ministre.

Le président du Comité populaire municipal a approuvé une proposition des arrondissements et districts d’effectuer des tests de dépistage dans les zones identifiées comme à haut risque, dont les marchés de gros de Minh Khai et Phung Khoang.
Résultat encourageant

Selon un bilan actualisé à 17h00 lundi 20 avril, la capitale a signalé 112 cas d’infection par le coronavirus dont 38 cas importés et le reste au sein de la communauté. Quelque 75 patients atteints du COVID-19 ont été guéris.

C’est le résultat de la mise en œuvre drastique des directives du Bureau politique, du Secrétariat, du gouvernement, du Premier ministre et du Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19.

Dans les temps à venir, avec une forte participation de l’ensemble du système politique et surtout de la population, Hanoï maîtrisera l’épidémie. Cependant, il y a encore de nouveaux cas positifs liés à des foyers épidémiques comme le village de Ha Lôi (commune de Mê Linh, district éponyme), ce dernier connaissant des développements compliqués et imprévisibles.

Plus tôt, le président du Comité populaire de Hanoï a demandé de poursuivre la prévention et de la lutte contre l’épidémie de manière “drastique, précise, rapide et décisive“. Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir la participation de l’ensemble du système politique, en particulier les habitants de la ville.

Nguyên Duc Chung a suggéré que les comités populaires des arrondissements, des districts, des villes, des communes, des quartiers et des bourgs continuent de bien saisir l’esprit de l’appel du Secrétaire général du Parti et président du Vietnam, Nguyên Phu Trong; les directives du Secrétariat, du gouvernement, du Premier ministre, du Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19, du Comité municipal du Parti, du Comité municipal de pilotage de la prévention et de la lutte contre le COVID-19. Dans l’immédiat, Hanoï continue de mettre en œuvre la directive N°16/CT-TTg du Premier ministre jusqu’à la fin du mercredi 22 avril, et en fonction de la situation réelle, la ville aura une prochaine instruction.

En même temps, les autorités à tous niveaux doivent mener une campagne de sensibilisation publique et transparente sur les changements dans le monde, au Vietnam et à Hanoï, afin que les gens connaissent correctement la situation et comprennent que le risque d’infection demeure.

Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a qualifié l’examen et la découverte des cas suspects de tâche la plus importante à l’heure actuelle, avant d’exhorter les gens qui présentent des symptômes comme la fièvre, la toux ou les maux de gorge, à en informer immédiatement les établissements de santé afin de faire des tests.

Selon le Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19, mardi matin 21 avril, le pays n’a enregistré aucun nouveau cas de contamination. Ainsi, depuis vendredi 17 avril, aucun nouveau cas n’a été déploré au Vietnam. Sur le total des 268 cas confirmés dans 28 villes et provinces, 160 provenaient de l’étranger (représentant 59,7%) et 108 au sein de la communauté (40,3%). Lundi  20 avril, 12 patients de plus ont été annoncés guéris. Ainsi, le Vietnam compte actuellement 53 patients encore traités dans neuf établissements médicaux.

Agence Vietnamienne d’Information – 21 avril 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer