Infos Thailande

La Thaïlande anticipe une contraction du PIB de 5 à 6% en 2020

L’économie thaïlandaise, très tributaire du tourisme et des exportations, devrait se contracter de 5 à 6% en 2020 à cause de la pandémie de coronavirus, enregistrant une des pires performances d’Asie du Sud-Est.

Il s’agirait aussi pour la Thaïlande du plus fort repli depuis la crise financière asiatique de 1997-1998, d’après les estimations fournies lundi par le Conseil national de développement économique et social(NESDC).

Mi-avril, le Fonds monétaire international ( FMI), s’est montré encore plus pessimiste, tablant sur un recul de 6,7%.

Le PIB a déjà reculé sur les trois premiers mois de l’année (-1,8%), une première depuis 2014, année de fortes tensions politiques qui avaient abouti à un coup d’État militaire. Plages de sable blanc, intense vie nocturne, cuisine à la réputation mondiale: l’économie thaïlandaise est très dépendante du tourisme (plus de 15% du PIB), frappé de plein fouet par les restrictions pour contenir l’épidémie de covid-2019.

Le nombre de visiteurs étrangers devrait chuter de près de 65% cette année, à 14 millions, soit le niveau le plus bas depuis 2006, selon les dernières estimations de l’Autorité du tourisme. Et la situation n’est pas prête de s’améliorer: le gouvernement vient de prolonger l’interdiction des vols internationaux.

La Thaïlande n’a recensé à ce jour que 3.031 cas de contamination et 56 décès, mais le verrouillage de son économie a laissé des millions de personnes au chômage.

Plus de 20 millions d’entre elles ont sollicité une aide d’urgence du gouvernement (140 euros par mois) et les queues pour recevoir des dons alimentaires ne cessent de s’allonger à Bangkok et dans les autres villes du pays.

L’économie reprend petit à petit, les «malls», ces immenses centres commerciaux où se font bon nombre de transactions, ont notamment rouvert dimanche. Mais il est encore beaucoup trop tôt pour parler de reprise économique, estiment les experts la banque thaïlandaise Krungsri.

La pandémie va laisser de «profondes cicatrices»: «chômage élevé», «diminution du pouvoir d’achat», «augmentation de l’endettement», soulignent-ils.

L’économie thaïlandaise devrait atteindre un point bas au deuxième trimestre. Les exportations ainsi que le tourisme ne devraient pas repartir avant fin 2020 ou 2021.

Le Figaro avec Agence France Presse – 18 mai 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer