Infos Viêt Nam

Vietnam : RSF condamne l’arrestation d’une célèbre écrivaine militante des droits de l’homme

Pham Doan Trang est une écrivaine vietnamienne de renom, militante pour la liberté de la presse et les droits civils. Elle a été arrêtée mardi soir à son domicile à Ho Chi Minh-Ville et placée en détention pour « propagande contre l’État ». RSF condamne son arrestation et exige sa libération immédiate et inconditionnelle.

Pham Doan Trang avait remporté en 2019 une récompense de Reporters sans frontières (RSF) pour son travail sur la liberté de la presse après avoir dénoncé les aveux forcés et les châtiments corporels au Vietnam. RSF qui s’est dit « choqué » à l’annonce de son arrestation.

RSF est vraiment choqué par l’arrestation de Pham Doan Trang qui était un personnage très emblématique de la société civile vietnamienne […] Elle avait un démarche absolument remarquable qui consistait à expliquer à ses concitoyens quels sont leurs droits conformément à la Constitution du Vietnam et au-delà de l’arbitraire du parti communiste au pouvoir au Vietnam.

L’écrivaine vietnamienne, qui a travaillé pendant des années comme journaliste pour des médias d’État, a été accusée de « fabriquer, rassembler et diffuser des informations (…) contre la république socialiste du Vietnam », selon le ministère de la Sécurité publique.

« L’opposition à l’Etat » est punie au Vietnam de peines pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison. Pham Doan Trang avait déjà affirmé par le passé avoir été battue et arrêtée par la police en raison de son travail. En 2016, elle avait ainsi été arrêtée par la police alors qu’elle se rendait à une rencontre avec le président américain Barack Obama, en visite à Hanoi.

L’an dernier, elle avait annoncé se retirer d’un éditeur indépendant d’ouvrages politiques qu’elle avait contribué à fonder, dénonçant du harcèlement policier, ainsi que des enlèvements et maltraitances présumées sur ses collègues.

Dans une lettre qu’elle avait écrite à l’époque, intitulée « Juste au cas où je sois emprisonnée », elle exhortait le public à se battre pour des élections libre et équitables au Vietnam plutôt que pour sa propre liberté.

Pham Doan Trang appelle au changement sur des questions controversées comme l’accaparement des terres et les droits des communautés LGBT. L’organisation de défense des droits humains Human Rights Watch (HRW) a exigé sa libération immédiate, qualifiant l’arrestation de « grave injustice ».

L’arrestation de la militante est intervenue peu de temps après la tenue d’un dialogue annuel sur les questions des droits de l’homme entre Washington et Hanoi.

Par Daniel Bastard – Radio France Internationale – 7 octobre 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer