Infos Thailande

Thaïlande : le gouvernement demande à la banque centrale de gérer le baht afin d’aider les exportations

Le gouvernement thaïlandais a demandé à la banque centrale de contenir la hausse du baht, la devise locale, dont le rebond actuel compromet les efforts de relance des exportations pour pallier la baisse des recettes touristiques, selon le ministre des Finances, Arkhom Termpittayapaisith.

La Banque de Thaïlande est « en train de s’occuper » du baht, a déclaré M. Arkhom à la presse mercredi (11 novembre) à Bangkok, après que la monnaie a atteint son plus haut niveau depuis 10 mois par rapport au dollar américain. Le baht a en effet progressé de 4,7 % sur le trimestre, grâce au retour des flux d’investissements étrangers sur les marchés boursiers et obligataires du pays et à un regain d’optimisme quant aux perspectives économiques mondiales.

Ses frontières internationales étant fermées à la plupart des visiteurs, la Thaïlande table sur une reprise des échanges commerciaux pour minimiser les conséquences de la pandémie de coronavirus Covid-19 sur l’économie. Comme les exportations ont montré des signes de réveil, le gouvernement va se focaliser sur sa seule source de revenus extérieurs, explique le ministre.

« Nous faisons tout ce que nous pouvons pour aider les exportations », affirme M. Arkhom, qui a pris ses fonctions le mois dernier. « Nous avons demandé à la banque centrale de faire en sorte que le baht soutienne les exportations. »

Mercredi 11 novembre, la devise nationale progressait de 0,8 % à 30,195 pour un dollar, soit son niveau le plus élevé depuis le 14 janvier. Depuis son creux d’avril, le baht a rebondi de près de 9 % et se trouve sur le point d’effacer toutes ses pertes de l’année.

Des décisions mesurées pour contrôler le baht

« La banque centrale va probablement se pencher sur la force de la monnaie, mais comme le récent rebond du baht suit largement celui des autres devises de la région, toute tentative de limiter la progression sera vraisemblablement mesurée avec justesse », estime Krystal Tan, économiste de l’Australia & New Zealand Banking Group. Cette banque situe le baht autour de 30,90 pour un dollar d’ici la fin de l’année.

M. Arkhom souligne en outre que les politiques monétaires et budgétaires doivent être harmonisées de manière à soutenir l’économie. Celle-ci devrait afficher cette année des résultats un peu plus satisfaisants que prévu précédemment, grâce à un redémarrage de la consommation intérieure.

Le gouvernement entend ainsi prolonger au-delà de 2020 un programme d’aide à la consommation et accélérer les dépenses budgétaires jusqu’au premier trimestre de l’année prochaine, notamment pour les infrastructures, afin de soutenir la demande domestique, ajoute-t-il.

Par Jira – Siam Actu – 12 novembre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer