Infos Thailande

La reconversion de pilotes d’avion en taxi Grab en Thaïlande

Insolite : comme il n’y a plus beaucoup de vols, de nombreux pilotes d’avion en Thaïlande ont dû trouver un nouveau travail, et plusieurs se sont reconvertis en taxi ou livreur de nourriture pour Grab.

Les compagnies aériennes thaïlandaises sont confrontées à des difficultés pour survivre pendant la “grande perturbation” de la pandémie de Covid-19.

Les fermetures de frontières, les restrictions de voyage et l’immobilisation de compagnies aériennes ont conduit de nombreux membres du personnel et pilotes à se retrouver dans la file d’attente des patients ou, pour certains, dans celle des chômeurs.

Certains aviateurs ont quitté le ciel pour la route, acceptant des emplois de taxi ou livreurs de nourriture à motos.

Un pilote de Thai Airways devient moto-taxi pour Grab

“Le ciel est fermé”, a écrit le pilote Mahesak Wongpa sur Facebook dans un post partageant l’histoire de sa reconversion en taxi Grab.

Wahesak a expliqué qu’il avait besoin de faire quelque chose d’utile pendant son temps libre.

Bien que conduire une moto pour Grab rapporte moins d’argent que piloter un avion, Mahesak dit qu’être chauffeur pour Grab a une “très haute valeur morale”.

Le premier jour, il a conduit pendant 3 heures et a ramassé 5 clients, gagnant environ 500 bahts.

Il s’est un peu trompé au début, en allant dans la mauvaise direction, puis il a dû faire demi-tour.

Au début, il était inquiet.

Mahesak raconte qu’il s’est dit :

“Que vont penser les gens d’un pilote qui travaille maintenant comme moto-taxi Grab ?

Est-ce que les gens vont insulter ma conduite ?”

Mais maintenant, il dit que l’expérience a été enrichissante et qu’il a pu sortir de sa zone de confort.

“Ne réfléchissez pas trop longtemps. Sortez de votre zone de confort et faites-le”.

Un pilote de ligne devient livreur pour Grab Food

Le journal “Nation Thailand” a relaté en avril l’histoire d’un pilote qui a dû raccrocher ses ailes et qui a mis un casque de moto à la place.

Le pilote de ligne Thanun Khantatatbumroong a décidé de commencer à livrer de la nourriture après que sa compagnie aérienne l’ait suspendu en lui coupant la plupart de ses revenus habituels.

Depuis plus d’un mois maintenant, Thanun travaille avec “Grab Food”.

Non seulement il livre de la nourriture aux gens, mais il le fait avec style et utilise sa moto BMW R1200 GSA pour transporter de la nourriture et des boissons.

Le capitaine Thanun s’est également associé à d’autres équipages d’avions pour créer leur propre réseau de livraison, qui génère des revenus de plus de 1 000 bahts par jour.

“Les compagnies aériennes vont ouvrir des lignes intérieures et principales dans un avenir proche, mais les services de vols internationaux normaux ne reprendront pas tant que la crise du Covid-19 ne sera pas résolue”.

Un pilote thaïlandais au sol effectue désormais des livraisons de nourriture à moto

“J’ai ma moto, alors j’ai trouvé mon travail à temps partiel. Et maintenant, je suis livreur de nourriture.”

Nakarin Inta, était pilote commercial pour Thai Lion Air depuis environ 4 ans.

Depuis le mois de juin, Il livre des commandes à Bangkok pour Line Man, une application de livraison de nourriture locale, de taxi, de messagerie et de colis.

Pour l’instant, Nakarin a troqué le ciel contre un Scooter.

“Certains membres du personnel des compagnies aériennes se sont retrouvés en congé sans solde.

Et pour la plupart d’entre nous, les revenus ont été réduits de plus de 70 %.

J’ai encore des dépenses tous les mois, alors j’ai dû trouver quelque chose par moi-même”.

Suivant l’exemple d’un collègue pilote, Inta a réalisé qu’il pouvait générer un petit revenu pour soutenir sa femme et sa fille de quatre ans en livrant de la nourriture sur sa moto.

“Je me suis dit que je ne pouvais pas rester assis ici et attendre de l’aide.

Je dois me battre pour ma famille. Je dois faire quelque chose”.

Cet homme de 42 ans a toujours rêvé d’une vie dans les airs, mais, craignant l’instabilité économique de l’industrie, il s’est abstenue de poursuivre ce rêve pendant des années.

Mais il y a environ 5 ans, il a décidé de se lancer dans cette aventure.

Voyant l’essor des compagnies à bas prix en Thaïlande, il a étudié pour obtenir son diplôme de pilote commercial et a rapidement été engagé par Thai Lion Air.

“Etre pilote était toujours dans mes rêves quand j’étais enfant.

La meilleure chose est de voyager autour du monde et de voir tant de gens ; je vois les passagers sourire quand je m’habille et que je me rends à l’aéroport.

Je vois leur sourire lorsqu’ils se rencontrent ou qu’ils partent en vacances à la plage ou à la montagne.

Et, plus que tout, je peux gagner de l’argent pour subvenir aux besoins de ma famille”.

En tant que pilote, Inta dit qu’il devrait normalement gagner entre 187 000 et 249 000 bahts par mois.

Aujourd’hui, privé de sortie depuis la mi-mars, il affirme que gagner 1 000 bahts par jour serait une grande victoire pour lui.

Inta dit qu’il connaît plus de 50 pilotes thaïlandais, dont des amis personnels, qui travaillent maintenant comme livreurs de nourriture, chauffeurs de taxi ou vendeurs de nourriture, en attendant de reprendre leur travail habituel.

Lui et ses amis n’ont pas été licenciés, mais leurs salaires sont basés sur leurs affectations de vol.

“Je pense que tout le monde a été touché par le Covid-19, tout le monde dans le monde, mais regardez celui qui est à côté de vous, vos proches.

Vous devez vous battre pour eux et vous battre pour vous-même.

Chaque moment de ma carrière me manque.

Mes collègues, mon capitaine, mon équipage de cabine et les répartiteurs, ainsi que tout le personnel, me manquent, car nous avons travaillé ensemble en équipe pendant de nombreuses années.

Et, surtout, mon bureau dans le ciel me manque”.

Toutelathailande.fr avec thethaiger.com – 15 Novembre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer