Infos Thailande

La Thaïlande rejette l’hypothèse selon laquelle le coronavirus Covid-19 serait initialement apparu au marché de Chatuchak à Bangkok

Print Friendly, PDF & Email

Un responsable thaïlandais de la santé publique a réfuté mercredi (24 février 2021) une thèse selon laquelle le vaste marché de Chatuchak, à Bangkok, serait le point d’origine du coronavirus Covid-19, et donc de la pandémie qui paralyse le monde depuis plus d’un an.

Chawetsan Namwat, du Département du contrôle des maladies, affirme que la Thaïlande avait déjà étudié et écarté cette possibilité. La nouvelle fait écho à un rapport danois selon lequel le tentaculaire marché ouvert aurait pu engendrer le Sars-Cov-2, au moment même où l’Organisation mondiale de la santé (OMS) cherche à déterminer si le virus pourrait être originaire d’Asie du Sud-Est plutôt que de Chine.

« Le Département de contrôle des maladies a examiné le sujet, et nous pouvons dire que ce n’est pas vrai », déclare M. Chawetsan. « Il n’y a aucune preuve académique que cela provient d’un animal [du marché]. »

Lundi, le journal danois Politiken a publié un article dans lequel il se demandait si Chatuchak pouvait être « l’endroit qui a amené le coronavirus à Wuhan ». Le texte cite l’épidémiologiste danoise Thea Kolsen Fischer, qui a récemment participé à une mission d’enquête de l’OMS en Chine et qui a déclaré que l’Asie du Sud-Est pourrait en fait être la source du virus.

Mardi, Mme Fischer a toutefois précisé qu’elle n’avait pas été citée avec exactitude par le journal. Elle dit n’avoir parlé que des récentes découvertes selon lesquelles les « chauves-souris fer à cheval » hébergeraient des virus très comparables au SARS-CoV-2.

L’équipe de l’OMS a déploré ce mois-ci que son enquête ait été entravée par le refus de la Chine de lui remettre certaines données essentielles. Bien que son investigation n’a pas exclu que la Covid-19 ait pu émerger comme supposé à Wuhan, Pékin a immédiatement présenté ses propres conclusions selon lesquelles ce n’était pas le cas.

Lorsque les résultats de l’OMS ont été annoncés plus tôt ce mois-ci, les médias d’État chinois ont commencé à défendre l’idée que ce coronavirus était apparu en Asie du Sud-Est. Un article du Global Times citait un autre membre de l’équipe de l’OMS qui fut le premier à suggérer un lien avec la Thaïlande.

« Il y avait un virus en Thaïlande proche du SARS-CoV-2, ainsi qu’au Japon et au Cambodge. Ecohealth Alliance a déjà commencé son travail de traçage de leurs origines », rapporte le journal en citant Peter Daszak, spécialiste de la transmission des maladies animales à l’homme et à la tête de cette ONG.

Les premiers cas connus de ce qui sera plus tard appelé Covid-19 ont été trouvés sur le marché aux fruits de mer de Huanan, à Wuhan, avec des théories selon lesquelles il proviendrait d’une chauve-souris ou d’un pangolin.

À Chatuchak, de nombreuses espèces d’animaux vivants, y compris sauvages et illicites, sont discrètement proposées à la vente, la plupart du temps hors de la vue des milliers de touristes qui y circulaient traditionnellement le week-end pour acheter des t-shirts, des souvenirs, des bibelots et d’autres articles.

M. Chawetsan affirme néanmoins que les autorités sanitaires et les responsables de la faune sauvage ont mis en place des mesures préventives dans plusieurs marchés aux animaux, dont celui de Chatuchak.

Par Nicolas – Siam Actu – 25 février 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer