Infos Birmanie

Suspension de la formation de la police birmane par les européens

Print Friendly, PDF & Email

On le sait peu, mais depuis plusieurs années l’Union européenne finance un programme de formation de la police birmane. 

Un programme devenu intenable et impossible à poursuivre après le coup d’État militaire du 1er février. Un communiqué est donc tombé pour annoncer sa suspension: mais la question demeure: à quoi a servi ce programme ?

Nous reproduisons ici un communiqué de la mission Mypol (Myanmar Police) de l’union européenne en date du 18 février

Le projet financé par l’UE “Soutien à la réforme de la police du Myanmar” (MPF) a débuté en 2016 à la suite d’une demande directe du gouvernement et du conseiller d’État.

La motivation du gouvernement civil pour cette demande était la compréhension qu’une force de police qui opère conformément aux meilleures pratiques internationales et aux normes les plus élevées en matière de respect des droits de l’homme est considérée comme un élément essentiel important de la transition démocratique, et est particulièrement pertinente en Birmanie.

Renforcement des capacités

À cet égard, le soutien de l’UE comprenait le renforcement des capacités et la formation conformément aux meilleures pratiques et aux normes internationalement reconnues.

Elle n’a fourni aucun équipement pour la police armée. En outre, le projet a également travaillé directement avec le parlement, les OSC/médias et les communautés locales afin d’établir une meilleure confiance entre la population et le MPF. Tout cela au profit du peuple du Myanmar et avec les éloges du gouvernement civil.

Les agents du MPF formés par MYPOL ont largement fait état d’un changement d’attitude, en se concentrant sur le service au public. Une police bien formée, opérant conformément aux normes internationales et aux meilleures pratiques pour le respect des droits de l’homme, est une composante essentielle de la mise en œuvre de l’État de droit

Compte tenu de l’interruption de la transition démocratique à la suite de la prise de contrôle du gouvernement par les militaires le 1er février 2021, l’UE considère que les conditions ne sont plus réunies pour que le projet puisse fonctionner et atteindre les résultats souhaités. Le projet a donc été interrompu et mis en suspens.

Gavroche-thailande.com – 26 février 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer