Infos Thailande

Chiang Mai en Thaïlande devient la ville la plus polluée du monde

Print Friendly, PDF & Email

La ville de Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande, a reçu mardi l’éloge le plus indésirable de devenir la ville la plus polluée de la planète.

La sinistre nouvelle du site de surveillance de l’air IQ Air est arrivée alors que les autorités ont révélé que la situation avait provoqué l’hospitalisation de 30 000 personnes en raison de maladies respiratoires au cours des trois derniers mois.

Le bureau de santé publique de la province de Chiang Mai a indiqué que 31 788 patients ont souffert de maladies liées à la pollution de l’air entre le mois de janvier et le 5 mars de cette année, a déclaré le Dr Suwanchai Wattanayingcharoen, directeur général du département de la santé relevant du ministère de la santé publique.

La qualité de l’air à Chiang Mai l’a classée parmi les trois pires villes de la planète pour la pollution depuis le début du mois de mars.

Puis, mardi, IQ AirVisual a annoncé que la ville avait en fait été le pire endroit au monde pendant de nombreux jours consécutifs avec un USAQI de 195, suivi par Pékin à 182.

L’USAQI est un indice de qualité de l’air utilisé par l’Agence américaine pour la protection de l’environnement (US EPA).

Mardi matin, le niveau de PM2,5 à Chiang Mai a dépassé les 200 microgrammes par mètre cube (µg/m3), selon IQ AirVisual et la station de surveillance de l’air du ministère thaïlandais de la lutte contre la pollution (PCD) a donné des résultats similaires.

Mardi, le Département météorologique de Thaïlande (TMD) a averti que la pollution de l’air durerait encore une semaine.

En effet, le courant de vent du sud ouest sera trop faible pour emporter les particules de poussière et celles-ci ont été piégées par le temps frais du soir.

La principale cause de la détérioration de la situation dans le Nord serait la chaleur considérable des feux de forêt provoqués par les brûlages à ciel ouvert dans les forêts du Myanmar et localement.

Mardi, la région du nord comptait 926 points chauds, dont 617 dans des zones protégées et 293 dans des forêts réservées.

Mae Hong Son était la région la plus touchée avec 442 points chauds, suivie de Chiang Mai avec 211 points chauds et Tak avec 108 points chauds.

Les incendies et la brume dans le Nord ont commencé à avoir des conséquences sur la santé des populations dans six provinces : Chiang Rai, Chiang Mai, Lampang, Mae Hong Son, Tak et Phayao.

Le commandant adjoint de la troisième zone de l’armée, le major général Thanadpol Kosaisewee, a déclaré qu’une task force chargée de contrôler les feux de forêt dans la région du nord avait déployé 60 patrouilleurs dans cinq districts de Chiang Mai de mardi à jeudi.

Le 35e régiment de forces de rangers a également déployé 35 rangers pour éteindre les feux de forêt sur la montagne Phrabat dans la province de Lampang.

Toutelathailande.fr avec Bangkokpost.com – 10 mars 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer