Infos Viêt Nam

Un homme condamné à 6,5 ans de prison pour ses actes subversifs

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 19 mars, le Tribunal populaire de la province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre) a condamné Trân Nguyên Chân à 6,5 ans de prison pour “actes visant à renverser l’administration du peuple”, selon l’article 109 du Code pénal de 2015.

En 2017, Trân Nguyên Chân (né en 1967, domicilié dans la ville de Buôn Ma Thuôt, province de Dak Lak) avait participé à un référendum pour élire Dào Minh Quân, chef de l’organisation réactionnaire “Chinh phu quôc gia Viêt Nam lâm thoi” (gouvernement national provisoire du Vietnam), en tant que “président de la troisième République du Vietnam”. Il avait fait une demande pour participer volontairement à cette organisation réactionnaire.

De juin 2018 à mars 2020, Trân Nguyên Chân avait participé à des réunions en ligne sur l’application Free Conferencecall (FCC) gérée par l’organisation “Chinh phu quôc gia Viêt Nam lâm thoi“. Il avait envoyé des informations personnelles pour demander l’adhésion aux “Quân luc Viêt Nam Công hoà” (Forces armées de la République du Vietnam) et à “Liên doàn hâu duê de III Viêt Nam Công hoà” (Ligue des descendants de la troisième République du Vietnam).

En outre, Trân Nguyên Chân avait publié et partagé de nombreux articles et vidéos appelant les gens à participer à l’organisation “Chinh phu quôc gia Viêt Nam lâm thoi“. Il avait déformé des informations, des politiques du Parti et des lois de l’État, diffamé les dirigeants du Parti et de l’État à différentes époques, promu l’image de Dào Minh Quân et les actes hostiles de l’organisation “Chinh phu quôc gia Viêt Nam lâm thoi“.

Agence Vietnamienne d’Information – 19 mars 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer