Infos Viêt Nam

Une femme condamnée à six ans de prison pour ses actes subversifs

Print Friendly, PDF & Email

Le Tribunal populaire de la province d’An Giang (Sud) a condamné mercredi 16 mars en première instance une femme née en 1959, à six ans de prison pour ses actes subversifs contre l’administration populaire.

Selon l’acte d’accusation du Parquet populaire de la province d’An Giang, en septembre 2020, Lê Thi Kim Phi domociliée dans le quartier de My Binh, ville de Long Xuyên, province d’An Giang, avait utilisé son compte Facebook pour contacter des membres du soi-disant “Chinh phu quôc gia Viêt Nam lâm thoi” (gouvernement national provisoire du Vietnam), une organisation terroriste basée à l’étranger et dirigée par Dào Minh Quân.

Lê Thi Kim Phi surveillait, commentait, aimait, partageait régulièrement des articles, des clips vidéo, des images ayant des contenus opposables au Parti et à l’État de la République socialiste du Vietnam. Fin décembre 2020, elle avait fait une demande pour participer volontairement à cette organisation réactionnaire, et pris part à des réunions en ligne de cette organisation.

Lê Thi Kim Phi s’était également inscrite pour participer à un “référendum” visant à élire Dào Minh Quân comme “président de la troisième République du Vietnam”.

Agence Vietnamienne d’Information – 16 mars 2022

Une femme condamnée à six ans de prison pour ses actes subversifs
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer