Infos Thailande

Pourquoi Thai Airways n’a pas fait faillite le 19 mai

Print Friendly, PDF & Email

Les créanciers de Thai Airways International (THAI) ont officiellement approuvé le 19 mai le plan de redressement de la dette de la compagnie aérienne, qui souligne le rôle de l’État pour aider la compagnie nationale en difficulté à obtenir de nouvelles injections de fonds.

Vingt-huit des 36 groupes, représentant 13 000 créanciers qui détiennent quelque 116 milliards de bahts de dettes de THAI, ont voté en faveur du plan, après que les chapitres 4, 13 et 15 du plan ont été modifiés.

Le soutien de l’État, pilier du redressement

Le chapitre 4 du plan stipule que THAI a besoin d’un soutien constant de l’État et devrait être autorisée à exploiter son aviation et ses activités connexes avec les mêmes privilèges que ceux qui lui étaient accordés avant qu’elle ne cesse d’être une entreprise d’État et n’entre dans le processus d’assainissement de la dette.

La reprise de l’aviation, l’espoir des créanciers


Les créanciers ont modifié les clauses relatives à la gestion financière de la compagnie, ce qu’ils ont jugé nécessaire pour faciliter le remboursement des obligations en cours et l’obtention de nouveaux prêts pour maintenir les liquidités de la compagnie aérienne.

La Bangkok Bank, qui figurait sur la liste des créanciers n° 6414, a obtenu la modification du chapitre 13 du plan, afin de nommer l’ancien ministre de l’énergie, Siri Jirapongpan, et l’ancien directeur général du département de l’exécution légale, Kraisorn Baramee-auychai, comme administrateurs du redressement de la compagnie aérienne.

Pendant ce temps, la Fédération des coopératives d’épargne et de crédit de Thaïlande Limited a proposé un amendement en cinq points au chapitre 15, qui a été approuvé lors de la réunion de mercredi.

Ces points comprennent l’octroi à des groupes spécifiques de créanciers de droits de conversion de dettes en capital, la réduction du capital et la recapitalisation, la formulation de la gestion des actifs et la nomination de trois administrateurs supplémentaires du plan de réhabilitation, à savoir le président par intérim de THAI, Chansin Treenuchagron, le directeur indépendant de la compagnie aérienne, Piyasvasti Amranand, et le secrétaire permanent adjoint aux finances, Pornchai Teerawej.

Le plan prévoit également que l’État aide la compagnie aérienne à obtenir 50 milliards de bahts de fonds frais.

Toutefois, après l’annonce, le State Enterprise Policy Office a insisté sur le fait que le gouvernement n’était pas obligé de venir au secours de la compagnie aérienne.

Gavroche-thailande.com – 24 mai 2021

Pourquoi Thai Airways n’a pas fait faillite le 19 mai
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer