Infos Thailande

Les banques thaïlandaises devront rogner leurs bénéfices pour soulager les ménages

Print Friendly, PDF & Email

Le gouvernement thaïlandais a demandé à la banque centrale de revoir les taux d’intérêt sur les cartes de crédit et les prêts personnels pour lutter contre l’endettement élevé des ménages, a déclaré mardi le Premier ministre. Une annonce qui a fait chuter les actions des banques.

Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-O-Cha a évoqué mardi une série de mesures envisagées pour résoudre les problèmes d’endettement qui prévoit notamment de réduire le fardeau des taux d’intérêt, de réajuster les conditions de remboursement et promouvoir de la concurrence pour les faibles taux d’intérêt.

La banque centrale a été invitée à revoir le plafond des taux d’intérêt et à superviser les cartes de crédit, prêts personnels et prêts automobiles, a-t-il déclaré.

Si notre peuple se trouve toujours fortement endetté et à un jeune âge, cela va affecter toute leur existence“, a déclaré le Premier ministre lors d’un briefing après une réunion du cabinet.

370 milliards d’euros d’endettement

La dette des ménages thaïlandais s’élevait à 14.000 milliards de bahts (370 milliards d’euros) fin décembre, soit 89,3% du produit intérieur brut (PIB), parmi les plus élevés d’Asie – le ratio était de 78,1% en 2017.

L’annonce du Premier ministre a fait chuter les actions bancaires de 1,2% en début d’après-midi. Kasikornbank a enregistré une baisse de 2,3% et Siam Commercial Bank de 1,9%. Les analystes ont indiqué que la baisse des taux allait nuire aux bénéfices des banques.

L’année dernière, la banque centrale avait réduit le plafond des taux d’intérêt pour les cartes de crédit, le faisant passer de 18% à 16% par an, et celui des prêts personnels (de 28% à 24-25%), pour aider les débiteurs à faire face à l’impact de la crise du Covid-19.

La Thaïlande dans le piège infernal de la dette

L’endettement des ménages est qualifié de véritable bombe à retardement pour l’économie thaïlandaise, privée depuis plus d’un an des revenus du tourisme et fragilisée par le fort ralentissement de la consommation intérieure causé par des mesures sanitaires restrictives et la précarisation d’une grande partie de la population active qui en découle. Un vrai cercle vicieux qui fait que les quelques revenus disponibles dans les foyers sont absorbés par le remboursement des crédits aux banques au lieu d’alimenter l’économie, menaçant la stabilité financière du pays. 

La situation financière des ménages thaïlandais s’est fragilisée, comme en témoigne le fort déséquilibre entre leur niveau d’endettement et leurs revenus, un ratio relativement élevé par rapport à d’autres pays“, s’inquiétait en mai la Banque de Thaïlande.

Lepetitjournal.com avec Reuters – 16 juin 2021

Les banques thaïlandaises devront rogner leurs bénéfices pour soulager les ménages
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer