Infos Viêt Nam

Le Professeur Trân Van Khê, étoile brillante de la musique vietnamienne

Print Friendly, PDF & Email

Personnalité de renom de la scène musicale nationale, le Professeur Trân Van Khê (1921-2015) a contribué à faire rayonner la musique vietnamienne dans le monde entier et joué un rôle fondamental dans sa préservation et sa transmission.

À l’évocation du Professeur Trân Van Khê, un grand spécialiste de la musique traditionnelle du Vietnam, les mélomanes pensent immédiatement à ses contributions importantes pour la culture et les arts du pays.

Considéré comme le conservateur par excellence de la musique traditionnelle, il a su contribuer à promouvoir cet art national dans le monde entier.

Il s’agit d’un grand connaisseur en arts folkloriques tels que le chèo (théâtre populaire), le tuông (théâtre classique), le hát xâm (chant des aveugles) et le bài chòi (art traditionnel du Centre du Vietnam, une forme artistique très variée qui associe musique, poésie, théâtre, peinture et littérature)…

À l’occasion du 100e anniversaire de la naissance du Professeur (24 juillet 1921), le Fonds de bourses Trân Van Khê a été créé en 2021 à Hô Chi Minh-Ville. Il vise à soutenir les activités culturelles en attribuant des prix et bourses annuels aux étudiants, chercheurs et artistes aux réalisations exceptionnelles dans le domaine de la recherche et de la promotion des valeurs artistiques traditionnelles du Vietnam.

Le Professeur Trân Van Khê est né à Tiên Giang (Sud), dans une famille de musiciens depuis quatre générations, dont le père, Trân Quang Chiêu, était un musicien de renom du đon ca tài tu (chant des amateurs, un art musical typique du Sud) et la tante, Trân Ngoc Viên, est la fondatrice du groupe de cai luong (théâtre rénové) Dông Nu Ban, ville de My Tho, province de Tiên Giang.

Grand ethnomusicologue

Ayant grandi dans une famille riche en tradition artistique, il a ainsi hérité de cette passion pour la musique qui coule dans ses veines depuis son plus jeune âge. À 6 ans, le garçon sait déjà jouer du đàn nguyêt (luth en forme de lune et à deux cordes), à 8 ans, il joue du đàn cò (viole à deux cordes frottées par un archet) et à 12 ans, il excelle dans l’art du đàn tranh (cithare à 16 cordes), pour ne citer qu’eux…

En 1949, Trân Van Khê part pour la France, où il suit des études de musique et prépare sa thèse de doctorat en 1954. En 1958, il est le premier Vietnamien à obtenir un doctorat de musicologie avec une thèse sur la musique traditionnelle vietnamienne. Il devient par la suite enseignant à l’université Paris-Sorbonne, et en 2008 il est membre de l’UNESCO où il est coordinateur du projet “The Universe of Music, A History” (L’univers de la musique, une histoire).

Le Professeur était un éminent ethnomusicologue qui a consacré toute sa vie à la préservation de la musique traditionnelle du Vietnam. Auteur d’une somme immense de recherche, d’enseignement et d’interprétation, cet homme talentueux a légué au Vietnam et au monde un héritage précieux et pérenne.

Sa vaste expertise lui a permis de participer à plus de 200 festivals et congrès internationaux, de donner des récitals et conférences sur la musique vietnamienne et celles d’Asie, dans de nombreuses universités, stations de radiodiffusion ou de télévision des cinq continents.

Trân Van Khê a écrit trois ouvrages sur la musique traditionnelle du Vietnam, plus de 190 articles sur la musique nationale, celles d’Asie et l’ethnomusicologie.
Cet homme érudit a notablement contribué à la reconnaissance du patrimoine musical traditionnel vietnamien par l’UNESCO. Il s’agit des dossiers du nha nhac (musique de cour vietnamienne), de l’espace de la culture des gongs du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), du ca trù (chant des aveugles) ou encore des chants populaires quan ho (chants alternés) de Bac Ninh dont il a mis en relief les particularités pour que ces arts puissent être reconnus en tant que patrimoine culturel de l’Humanité. 

Flamme éternelle

Grand maître de musique du Vietnam, le Professeur Trân Van Khê a reçu de prestigieuses distinctions de la France et d’associations mondiales. Parmi ces nombreux honneurs, on peut citer notamment le Grand Prix de l’Académie du disque français (1960 et 1970), le diplôme de Docteur honoris causa par l’université d’Ottawa, au Canada (1975), le prix de l’UNESCO-CIM (1981), l’Ordre du Travail de première classe de la République socialiste du Vietnam (1999) et le prix Phan Châu Trinh en 2011, entre autres.

Après cinq décennies d’études et d’enseignement en France, le Professeur est retourné à son pays d’origine en 2006 afin de poursuivre sa cause dans la recherche et l’enseignement de la musique traditionnelle vietnamienne. Il a remis à Hô Chi Minh-Ville 420 archives et objets précieux dont de nombreux instruments de musique traditionnels.

Le 24 juin 2015, le Professeur Trân Van Khê est décédé à Hô Chi Minh-Ville, à l’âge de 94 ans. Bien qu’il ait quitté ce monde, la flamme de sa carrière continue de briller grâce à la passion infinie et aux contributions importantes qu’il a léguées à la musique traditionnelle nationale.

Par My Anh – Le courrier du Vietnam – 29 août 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer