Infos Birmanie

La Birmanie condamne à mort deux ex membres du parti d’Aung San Suu Kyi

Print Friendly, PDF & Email

Un tribunal militaire a déclaré Phyo Zeyar Thaw, membre de la NLD, et le militant Kyaw Min Yu coupables de terrorisme. Il s’agit des sentences les plus sévères depuis le coup d’État d’il y a un an.

En Birmanie, un tribunal militaire à huis clos a condamné à mort un membre du parti de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) d’Aung San Suu Kyi et un éminent militant pour la démocratie.

Phyo Zeyar Thaw, membre de la LND, arrêté en novembre, a été condamné à mort pour des infractions à la loi antiterroriste du pays, selon une déclaration des généraux.

L’éminent militant pour la démocratie Kyaw Min Yu, plus connu sous le nom de Ko Jimmy, a été condamné à la même peine.

Ils ont été reconnus coupables d’infractions liées à des explosifs, à des attentats à la bombe et au financement du terrorisme, mais les détails n’ont pas été précisés en raison du black-out sur les procédures. L’épouse de Min Yu, Nilar Thein, a démenti en octobre les allégations portées contre son mari.

La Birmanie a été plongé dans la crise lorsque le chef de l’armée, Min Aung Hlaing, a déposé le gouvernement élu d’Aung San Suu Kyi et pris le pouvoir pour les militaires le 1er février de l’année dernière.

Le coup d’État a suscité des manifestations de masse et un mouvement de désobéissance civile, et des milliers de personnes ont été arrêtées dans le cadre de la répression de la dissidence par l’armée. On estime que près de 1 500 civils ont été tués.

Phyo Zeyar Thaw et Kyaw Min Yu ont tous deux été emprisonnés par les régimes militaires précédents et figurent parmi les militants les plus éminents à avoir été condamnés à mort depuis le coup d’État. La Birmanie n’a pas procédé à une exécution depuis des décennies.

«Coopération de citoyens dévoués»

Phyo Zeyar Thaw, de son vrai nom Maung Kyaw, a été arrêté en novembre dernier dans un appartement de Yangon, la plus grande ville du pays, à la suite d’une “information et de la coopération de citoyens dévoués”, selon l’armée.

Connu comme un pionnier du hip-hop, Phyo Zeyar Thaw avait été élu au parlement dans le cadre de l’évolution du pays vers la démocratie en 2015.

Les militaires ont déclaré qu’il avait deux pistolets, des munitions et un fusil M-16 en sa possession au moment de son arrestation, et l’ont accusé d’avoir orchestré plusieurs attaques contre les forces de sécurité.

Kyaw Min Yu, qui s’est fait connaître lors du soulèvement étudiant de 1988 au Myanmar, a été arrêté lors d’un raid nocturne en octobre.

Membre du mouvement dit de la “Génération 88”, qui a contesté les précédents dirigeants militaires du Myanmar, il a été accusé d’inciter à l’agitation par ses publications sur les médias sociaux.

Gavroche-thailande.com – 24 janvier 2022

La Birmanie condamne à mort deux ex membres du parti d’Aung San Suu Kyi
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer