Infos Thailande

2e levée de quarantaine en Thaïlande et de nouveaux obstacles

Print Friendly, PDF & Email

Depuis le 1er février, les voyageurs vaccinés contre le Covid-19 peuvent de nouveau entrer en Thaïlande sans quarantaine. Néanmoins, le programme Test&Go reste complexe et fait face à des obstacles. 

Suspendu le 22 décembre, le programme Test & Go a repris du service depuis le 1er février, permettant aux voyageurs vaccinés avec au moins deux doses de vaccin de séjourner en Thaïlande sans quarantaine. 

Les autorités thaïlandaises qui ont enregistré plus de 23.000 inscriptions au premier jour, espèrent attirer au moins 200.000 visiteurs par mois, et davantage encore si l’Inde et la Chine permettent à leurs ressortissants de voyager plus facilement. Entre le 1er novembre et le 21 décembre, environ 350.000 visiteurs étrangers avaient obtenu leur sésame pour entrer en Thaïlande sans quarantaine.

Toutefois, la reprise pourrait être plus timide cette fois-ci, l’engouement pour venir en Thaïlande semblant être quelque peu retombé par rapport au moment de l’annonce en octobre de la levée de la quarantaine pour les voyageurs vaccinés après 18 mois de mesures strictes aux frontières.

Il y a actuellement trop d’obstacles“, commente d’emblée Olivier Rymer, directeur de l’agence Les Voyages d’Angèle, basée à Chiang Mai. “Il y a d’une part le nombre de cas d’infections en France, d’autre part l’impact des tests PCR sur le budget des vacances. Ensuite, la plateforme pour faire sa demande de Thailand Pass qui n’est pas tout à fait au point, en particulier pour ce qui est d’avoir une réservation d’hôtel avec un test PCR. Et enfin, le gouvernement se garde l’option de revenir au programme de la sandbox au cas où la situation viendrait à empirer, ce qui signifie que le Test & Go pourrait être suspendu à tout moment, cela fait beaucoup d’incertitudes”, ajoute l’agent de voyage français. 

Un test et une nuit d’hôtel supplémentaires

En effet, bien que la situation du Covid-19 semble s’être stabilisée en Thaïlande depuis décembre avec un variant Omicron bien moins virulent que son prédécesseur le Delta, la nouvelle version du programme Test & Go oblige les voyageurs à se soumettre à deux tests RT-PCR au cours de leur séjour au lieu d’un seul auparavant et de réserver deux nuits d’hébergement dans des hôtels agréés, et non plus une. 

​​Les voyageurs devront rester le 1er et le 5ème jour après l’arrivée dans un hôtel agréé par le gouvernement thaïlandais (hôtels SHA Extra Plus et hôtels “Alternative Quarantine (AQ)”) afin que soient réalisés ces tests RT-PCR. La réservation peut être faite dans deux hôtels différents. Pour chaque test effectué, les voyageurs sont autorisés à quitter l’hôtel s’ils sont testés négatifs. Un test RT-PCR peut également être réalisé si les voyageurs présentent des symptômes respiratoires au cours de leur séjour. Cette exigence s’applique également pour les expatriés de retour en Thaïlande. 

Les hôtels SHA Extra Plus sont ceux qui répondent à la norme Amazing Thailand SHA Plus et qui proposent un service d’hébergement en partenariat avec des hôpitaux certifiés pour le test RT-PCR. À ce jour, il y a 2.288 hôtels Sha Extra Plus à travers 39 provinces qui peuvent gérer les réservations avec des tests RT-PCR. https://web.thailandsha.com/shaextraplus

Coût écrasant des tests pour les familles

Les réservations d’hôtels SHA Extra Plus peuvent se faire via les plateformes en ligne Agoda et Booking et incluent directement le coût du test PCR qui s’élève entre 4.000 et 6.000 bahts (environ 100 à 150 euros). 

Un coût supplémentaire non négligeable qui peut rebuter les candidats au voyage. “Habituellement en février et mars, nous avons principalement des familles”, explique Olivier Rymer. “Dès lors, elles doivent prendre en compte le coût de trois ou quatre tests PCR en comptant celui à effectuer 72h avant le départ et éventuellement un quatrième pour rentrer dans le pays d’origine. Pour une famille de 5 personnes, on approche les 1.500 euros de frais juste pour les tests!

À cela, il faut éventuellement ajouter une réservation d’hôtel plus chère et pas forcément à son goût selon les destinations. Dans certaines destinations du royaume, le choix des hôtels SHA Extra Plus est relativement limité, ce qui réduit le choix et oblige les voyageurs à accepter des hôtels qui ne leur conviennent pas toujours ou alors à revoir leur itinéraire de séjour.

La peur d’être testé positif

Outre le coût, les risques à être testé positif au coronavirus sont un facteur qui tend à refroidir les voyageurs, alors que les expériences de vacances ayant viré au cauchemar sanitaire partagées sur les réseaux sociaux se multiplient.

Cela d’autant plus que le nombre de cas positifs au coronavirus continue d’augmenter en Europe. La France a ainsi enregistré une moyenne de 322.000 cas quotidiens au cours des sept derniers jours.

Nous sentons une forme d’attentisme de la part de nos clients”, souligne Olivier Rymer. “Vu le nombre de cas d’infections en France, soit ils ont eux-mêmes contracté le virus, soit ils ont été en contact. Mais dans tous les cas, ils préfèrent attendre que la vague d’épidémie se calme avant de réserver des vacances. Ils ont surtout peur d’être testés positifs avant le départ ou sur place”.

Même si le risque d’être testé positif au Sars-Cov-2 lors d’un voyage en Thaïlande reste relativement faible, si cela se produit, les vacances au soleil peuvent vite tourner au confinement hospitalier.

Certains témoignages qui nous sont parvenus font en effet état de mise en quarantaine en hôpital avec traitement anti-Covid pour un simple test positif sans symptômes, entraînant des coûts exorbitants que les assurances sont réticentes à couvrir compte tenu du fait qu’il n’y a pas de maladie.

Entre le 1er et le 16 janvier 2022, la Thaïlande a accueilli 121.645 voyageurs étrangers, majoritairement en provenance de Russie, d’Allemagne, des États-Unis, de Grande-Bretagne et de France. Parmi eux, 3.998 ont été testés positifs au Sars-Cov-2 au cours de leur séjour, soit 3,29% des voyageurs.

Dans le cas où l’un de ces tests se révèle positif, le protocole thaïlandais prévoit le placement en quarantaine stricte pendant 10 jours à minima en fonction des symptômes. Quant aux “cas contacts”, ils se voient imposer une période de quarantaine de 14 jours. 

Programme “Test & Go”

Les voyageurs souhaitant bénéficier de ce programme sont notamment obligés :

– pour les voyageurs âgés de 18 ans et plus, de disposer d’un certificat de vaccination complet (avec un des vaccins approuvés par le ministère thaïlandais de la Santé publique : Sinovac, AstraZeneca, Johnson & Johnson, Pfizer, Moderna, Sinopharm, Sputnik V) réalisé au moins 14 jours avant la date du départ. 

– pour les voyageurs âgés de 12 à 17 ans non accompagnés, de se faire vacciner avec au moins une dose d’un vaccin approuvé au moins 14 jours avant la date du départ (ceux voyageant avec leurs parents sont exemptés de cette obligation) ;

– de présenter un résultat de test COVID négatif par méthode RT-PCR en anglais, délivré dans les 72 heures avant le vol de départ ;

– de se munir d’une assurance médicale (rédigée en anglais) avec une couverture minimale de 50.000 USD couvrant les frais de soin et d’hospitalisation en cas d’infection à la COVID-19 pour toute la durée de leur séjour en Thaïlande (les expatriés résidant en Thaïlande et bénéficiant de la couverture maladie universelle de la Thaïlande sont exemptés de cette obligation) ;

– de se soumettre à l’arrivée en Thaïlande à un confinement d’une journée le 1er jour puis le 5ème jour afin que soit réalisé un test RT-PCR dans un hôtel agréé par le gouvernement thaïlandais (hôtels “SHA Extra+” ou hôtels “Alternative Quarantine (AQ)”). La réservation peut être faite dans deux hôtels différents. Pour chaque test effectué, les voyageurs sont autorisés à quitter l’hôtel s’ils sont testés négatifs. Un test RT-PCR peut également être réalisé si les voyageurs présentent des symptômes respiratoires.

Par ailleurs, les voyageurs du programme “Test & Go” souhaitant séjourner en Thaïlande pour une durée inférieure à 5 jours sont obligés de présenter le billet d’avion indiquant la date de sortie du pays et de se soumettre à un confinement d’une journée le 1er jour de leur arrivée avec un seul test RT-PCR.

Cependant, les voyageurs du programme “Test & Go” qui ont déjà reçu leur QR Code du “Thailand Pass” avant la date du 22 décembre 2021, peuvent entrer en Thaïlande dans le cadre de ce programme, mais devront se soumettre à deux tests RT-PCR, au 1er jour et au 5ème jour après leur arrivée, le deuxième test devant être réalisé dans un établissement sanitaire certifié par le gouvernement thaïlandais, sans frais supplémentaire.

Par Catherine Vanesse – Lepetitjournal.com – 3 février 2022

2e levée de quarantaine en Thaïlande et de nouveaux obstacles
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer