Infos Cambodge

Omicron et la reprise économique cambodgienne

Print Friendly, PDF & Email

Ce matin, le ministère de la Santé a enregistré 184 nouveaux cas Covid dans le royaume. Hier, ils étaient 512. Avant hier 400.  En une semaine, le nombre de cas quotidiens a été multiplié par cinq avant le brusque replis d’aujourd’hui. 

Omicron se diffuse de plus en plus au Cambodge

En regardant les courbes, on s’aperçoit que nous avions hier, atteint des sommets, pour l’instant inégalés depuis que le ministère de la Santé à décidé de changer sa façon de dénombrer les cas en ne comptabilisant que les tests PCR. Nous assistons clairement à une recrudescence de l’épidémie.

Toutefois, cette reprise n’a rien d’une surprise. En effet, le 12 janvier nous citions déjà Or Vandine, la porte-parole du ministère de la Santé qui s’attentait à ce que le virus se propage et affecte la communauté.

Elle déclarait alors :

Il est probable qu’Omicron circule déjà à une vitesse alarmante car ce variant est incroyablement contagieux. 

Le port du masque, les distanciations sociales, la désinfection des mains avec un gel hydroalcoolique, toutes ces mesures qui sont somme toute bien respectées par la population n’auront pas suffit en enrayer la propagation du virus.

Outre le risque sanitaire, le préjudice économique

Les autorités cambodgiennes craignent qu’Omicron ne mette à mal la reprise économique

Le porte-parole du ministère de la Santé, Hok Kim Cheng, cité par le Khmer Times, a déclaré : 

“Alors que les cas confirmés sont en augmentation, cela a un effet dévastateur sur ce que le gouvernement a construit pour que le pays se remette de la pandémie. Cela entraînera une grande épidémie et des confinements, la fermeture de plusieurs entreprises, du chômage, etc… Nous étions presque arrivés à la transition réussie vers la nouvelle normalité.”

Les autorités de Phnom Penh envisagent à nouveaux de fermer les activités à risques telles que les bars, karaokés, salons de massages…. etc 

Et le ministère de l’Éducation, pour sa part, a demandé aux écoles situées dans les zones à haut risque de se préparer à constituer des groupes, en aménageant les horaires et les postes en conséquence pour les élèves. 

Les directives pour un traitement à domicile 

Le traitement à domicile des patients Omicron reste autorisé pour les cas légers. Il doit suivre une procédure guidée, non seulement pour que le patient se rétablisse efficacement, mais aussi pour atténuer le risque potentiel de contagions.

Les procédures opérationnelles normalisées du traitement à domicile soulignent l’importance d’un environnement sain pour les patients, de leur confinement, de la limitation de leurs interactions, de l’accès à la médication (Molnupiravir Capsules 200mg), et du suivi de l’évolution de la maladie, y compris l’utilisation de tests rapides.

La dangerosité d’Omicron 

On pourrait ne pas comprendre que les  autorités s‘alarment alors que le Cambodge n’a pas connu de décès lié au Covid depuis quarante jours et que tous les experts s’accordent à dire que la maladie développée par Omicron est moins grave que celle des variants précédents. 

Toutefois on ne pourra réellement en juger que dans quelques jours. Le temps pour les cas positifs de tomber malade, et de voir comment le système de santé va les absorber. 

Si le nombre de décès n’augmente pas, il sera peut-être alors temps de revoir les procédures mises en place pour ne pas nuire au redémarrage économique.

D’ici là, dans l’expectative, on ne peut que comprendre que le gouvernement joue la carte de la prudence.

Lepetitjournal.com – 15 février 2022

Omicron et la reprise économique cambodgienne
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer