Infos Thailande

Un test Covid ambigu ruine les vacances d’une famille en Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

Des voyageurs britanniques ont vu leurs vacances gâchées avec un test PCR négatif avant le vol, positif en Thaïlande et négatif au retour.

Il faut souligner que la grande majorité des personnes qui ont voyagé en Thaïlande dérnièrement n’ont pas vécu ce genre d’expériences, mais il reste un petit pourcentage de personnes qui ne retourneront pas dans leur pays d’origine avec des témoignages élogieux sur la Thaïlande.

Voici la malheureuse et étrange expérience d’une famille britanniques recueillit par le journal The Thaiger.

Ce journal reçoit quelques messages racontants des histoires similaires chaque semaine.

Le témoignage de Pete

Mon nom est Pete, je suis journaliste et écrivain de voyage du Royaume-Uni.

J’ai voyagé en Thaïlande à de nombreuses reprises depuis les années 1980, et j’aime ce pays et sa culture.

Mais je viens de vivre une expérience troublante lors de ma dernière visite avec ma femme et mon fils, dans le cadre d’un voyage pour écrire un article de vacances sur la réouverture de la Thaïlande au tourisme à temps pour le Songkran, le Nouvel An thaïlandais.

Avant de quitter le Royaume-Uni, nous avons fait faire des tests PCR dans un laboratoire agréé par le gouvernement et le NHS pour nous assurer que nous étions négatifs aux Covid-19, même si ces tests ne sont plus exigés par le gouvernement thaïlandais.

Nous étions tous négatifs.

Les résultats des tests ont été envoyés au journal The Thaiger.

Lors de notre arrivée à Bangkok pour nos vacances de deux semaines, nous avions préparé notre Pass Thaïlande, réservé notre hôtel de quarantaine (un hôtel proche de l’aéroport) et fait notre test de dépistage du covid.

Ma femme et moi avons eu un résultat négatif, mais notre fils Tim a été testé positif.

Cela signifiait que notre vol prévu pour Phuket, était manqué.

Nous ne pouvions pas comprendre, car notre fils ne présentait aucun symptôme et venait de subir un test négatif littéralement 10 heures avant notre départ du Royaume-Uni.

Le médecin ne nous a pas téléphoné pour nous dire ce qu’il fallait faire ce soir-là.

Mais ma femme et moi avons décidé de réserver une chambre à côté pour que Tim puisse commencer à s’isoler immédiatement.

Premièrement : nous avons reçu un courriel des autorités sanitaires souhaitant que notre fils Tim soit hospitalisé, bien qu’il ne présente aucun symptôme de Covid-19.

Pour ce faire, nous aurions dû déposer jusqu’à 80 000 bahts (2 194 euros) que l’hôpital a déclaré pouvoir réclamer à notre compagnie d’assurance.

Je ne pensais pas que cela était raisonnable ou nécessaire.

Nous avons contacté la compagnie d’assurance qui a également déclaré qu’elle ne paierait pas pour cela, car un traitement hospitalier ne semblait pas nécessaire pour le moment.

Ensuite, les autorités sanitaires nous ont dit que nous ne pouvions pas rester dans notre hôtel actuel, mais qu’elles nous avaient trouvé un “hôtel de quarantaine”.

Ils ont dit que Tim devrait rester ici pendant sept jours, et peut-être plus s’il continuait à être testé positif.

Le coût de ce séjour était de 27 000 bahts (740 euros) pour sept jours.

Et pour moi et ma femme 1 943 bahts (53,29 euros) par nuit, soit 13 601 bahts (373 euros).

Soit un total de 40 601 bahts (1 113 euros).

Mais même si nous faisions cela, il n’y a aucune garantie que Tim serait autorisé à partir après sept jours.

Troisièmement : on nous a dit que nous pouvions prendre l’avion pour rentrer chez nous immédiatement.

Mais nous avons dû prendre une décision rapide, car nous ne pouvions pas rester dans notre hôtel actuel.

Nous avons donc réservé un vol direct de Bangkok à Londres.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un certificat d’aptitude au vol pour entrer au Royaume-Uni, donc la compagnie aérienne nous a dit que nous n’avions pas besoin d’en produire un.

Mais pour la sécurité publique, Tim a porté un masque FFP3 en permanence, et il s’est assis à l’écart des autres passagers.

Pour votre information, Tim, moi-même et ma femme sommes tous entièrement vaccinés, et nous avons apporté avec nous nos certificats de vaccination contre le covid-19 et nos résultats négatifs au test avant le vol.

Au début, nous sommes allés directement de l’aéroport au laboratoire de test PCR pour faire tester Tim à nouveau, car nous ne pouvions pas croire qu’il avait été testé positif.

Le résultat est arrivé : il était négatif.

J’ai joint le résultat du test (confirmé par le journal The Thaiger).

J’ai demandé au technicien du laboratoire pourquoi le test était négatif au Royaume-Uni à deux reprises, alors qu’il était positif en Thaïlande, et il n’avait aucune explication.

Il a insisté sur le fait que les deux résultats négatifs de Tim étaient exacts.

Nous sommes arrivés en Thaïlande le 10 avril et sommes restés une nuit avant de partir.

Nous aurions dû rester en Thaïlande jusqu’au 24 avril, et j’aurais dû écrire une merveilleuse histoire sur la façon dont la Thaïlande est à nouveau ouverte aux affaires.

Mais au lieu de cela, l’histoire sera très différente.

J’ai également perdu beaucoup d’argent en raison des vols gaspillés, des réservations d’hôtel qui ne peuvent être remboursées, des frais de stationnement de la voiture, etc.

Et ma famille n’a pas pu passer les vacances qu’elle espérait.

J’ai le cœur brisé.

J’ai simplement pensé que je devais partager avec vous notre expérience très décevante.

Nous allons maintenant passer le reste de nos deux semaines de vacances ici, au Royaume-Uni.

Mais je dois admettre que nous aurions préféré aller dans l’un des autres pays d’Asie du Sud-Est qui sont ouverts aux touristes entièrement vaccinés, plutôt que de tenter notre chance en Thaïlande.

Peut-être y retournerons-nous à l’avenir, mais comme vous pouvez l’imaginer, ce genre d’expérience laisse une impression durable d’injustice.

Meilleurs vœux

Pete

Des tests Covid-19 plus sensibles en Thaïlande ?

Certains voyageurs se demandent si les tests PCR suivent les mêmes procédures que dans leur pays d’origine, car beaucoup trouvent un résultat positif à leur arrivée en Thaïlande, alors qu’ils ont été testés négatifs 48 heures avant le départ.

Le test RT-PCR permet de savoir si une personne est porteuse du virus ou non.

Un échantillon est prélevé dans la sphère ORL puis envoyé à l’analyse.

Pour savoir si une personne est porteuse du Sars-CoV-2, le biologiste cherche à amplifier une partie du génome du virus.

L’amplification s’effectue en plusieurs cycles.

Plus il faut de cycles, moins le virus est présent dans l’échantillon analysé.

Si aucune trace du virus n’est trouvée au-delà d’un nombre de cycles donné, un seuil (Ct), le résultat est négatif.

Or, cette valeur Ct est l’objet de nombreuses interrogations et polémiques.

Certains estimant que les tests avec une valeur de Ct élevée sont trop sensibles.

Ils permettraient de détecter du virus chez des personnes très peu infectées et contagieuses ce qui gonflerait les chiffres de l’épidémie inutilement.

Beaucoup s’interrogent sur les seuils utilisés dans chaque pays soupçonnant la France d’utiliser un Ct trop élevé, notamment par rapport à l’Allemagne.

En Europe, le CT est généralement à 35, mais en Thaïlande, selon des informations recueillie auprès d’un médecin thaïlandais il y a plusieurs mois, le CT est à 40, donc beaucoup plus sensible qu’ailleurs.

Toutelathailande.fr avec The Thaiger – 16 avril 2022

Un test Covid ambigu ruine les vacances d’une famille en Thaïlande
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer