Infos Birmanie

Arrestation parmi les immigrants birmans à la frontière thaïlandaise

Print Friendly, PDF & Email

Quarante-cinq migrants birmans illégaux ont été arrêtés lundi 6 juin au Wat Mae Setthi, dans le district de Ron Phibun, après avoir été vus se cachant dans une plantation de caoutchouc la semaine précédente.

Le Pol Col Suthas Songsayom, chef de la police du district, a conduit lundi 6 juin des enquêteurs et des fonctionnaires de l’administration, du travail et de la protection sociale au temple pour les interroger.

Les 29 hommes et 16 femmes ont été vus par des habitants du village de Moo 15, dans le tambon Ron Phibun, en train de se cacher dans une plantation d’hévéas vendredi 3 juin au matin. Ils ont été arrêtés plus tard dans la journée et détenus au Wat Mae Setthi.

Elles ont déclaré, par l’intermédiaire d’interprètes, être entrées en Thaïlande par les postes-frontières naturels des provinces de Ranong et de Chumphon. Ils avaient payé 45 000 à 50 000 bahts chacun à des courtiers pour des emplois en Malaisie.

Depuis la frontière, ils avaient voyagé dans trois camionnettes. Le jeudi après-midi, ils sont arrivés à la plantation de caoutchouc, où ils attendaient d’être emmenés vers des emplois en Malaisie lorsqu’ils ont été arrêtés le vendredi après-midi.

Le Pol Col Suthas a déclaré qu’ils étaient accusés d’entrée illégale sur le territoire et qu’ils seraient expulsés à l’issue de la procédure judiciaire.

Gavroche-thailande.com – 9 juin 2022

Arrestation parmi les immigrants birmans à la frontière thaïlandaise
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer