Infos Viêt Nam

Verrières-le-Buisson fête le cinquantenaire de la signature des Accords de Paris

Print Friendly, PDF & Email

À l’occasion du 50e anniversaire de la signature des Accords de paix de Paris mettant fin à la guerre du Vietnam, samedi 14 janvier à Verrières-le-Buisson, l’ambassade du Vietnam en France s’est coordonnée avec la Mairie pour célébrer cet événement.

À l’occasion du 50e anniversaire de la signature des Accords de paix de Paris (27 janvier 1973), le 14 janvier à Verrières-le-Buisson, l’ambassade du Vietnam en France s’est coordonnée avec la Mairie pour célébrer cet événement important, inaugurant ainsi une série d’activités de célébration de la signature des accords historiques ayant abouti, deux ans plus tard, à la cessation de la guerre et le rétablissement de la paix au Vietnam.

Y étaient présents l’ambassadeur du Vietnam en France, Dinh Toàn Thang ; l’ambassadrice Lê Thi Hông Vân, cheffe de la délégation vietnamienne auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) ; et François Guy Trébulle, maire de Verrières-le-Buisson ; ainsi qu’un grand nombre de Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l’étranger) et d’amis français.

Prenant la parole lors de la cérémonie, le maire François Guy Trébulle s’est dit “honoré” de se joindre à l’ambassade du Vietnam en France pour organiser cette manifestation. D’après lui, le Vietnam et Verrières-le-Buisson, bien que séparés de près de 10.000 km géographiquement, sont très liés. En effet, durant tout le processus de négociations à Paris, ayant conduit à la signature des Accords de paix en janvier 1973, Mme Binh, la représentante du Front national de libération, qui avait fondé le Gouvernement révolutionnaire provisoire de la République du Sud-Vietnam, demeurait à Verrières, près du lac.

Rappelant ce processus historique, le maire de Verrières-le-Buisson a affirmé qu’avec l’accueil de la délégation vietnamienne, sa ville devenait “un havre” pour paraphraser Jean-Marie Jacquemin dans son ouvrage dédié à la paix du Vietnam. “Les Accords de paix de Paris étaient évidemment un moment essentiel pour l’histoire du Vietnam, mais ils sont au-delà, importants pour nous, ici, maintenant et demain“, et ils  ont permis d’apprendre à nos enfants que “la paix est un bien qui mérite, comme l’honneur et la justice, tous les sacrifices“, a souligné François Guy Trébulle.

De son côté, l’ambassadeur Dinh Toàn Thang a exprimé sa grande émotion de revenir en ce lieu, de revoir des visages familiers, des amis français et vietnamiens pour ensemble célébrer un événement historique dans une ambiance si solennelle et chaleureuse. “En nous rassemblant aujourd’hui, je voudrais encore exprimer combien nous tenons en estime la position de la commune de Verrières qui a toujours partagé avec le Vietnam, outre des moments de l’histoire commune, les valeurs communes de paix et de solidarité, et qui nous a réservé le meilleur accueil dans ses murs“, a-t-il souligné.

Selon lui, cela prouve qu’après un demi-siècle, les mémoires de la paix ont toujours gardé “la vitalité et la vivacité“.

À cette occasion, l’Association historique de Verrières-le-Buisson a organisé une exposition sur les documents de presse français et internationaux sur les Accords de paix de Paris, ainsi que sur les souvenirs de la ville liés à cet événement. Avec notamment le livre intitulé 1968-1973 – Verrières-le-Buisson, un havre de paix que les auteurs Christian Gautier et Jean-Marie Jacquemin ont récemment complété et republié à l’occasion du 50e anniversaire de la signature de ces accords.

Retour à la maison d’antan

Après la cérémonie à l’hôtel de ville, les membres de l’ambassade du Vietnam ont visité la maison du 17, rue Cambacérès, où séjournait, durant la période de négociations, la délégation du Gouvernement révolutionnaire provisoire du Sud-Vietnam, conduite par sa ministre des Affaires étrangères Nguyên Thi Binh, qui est devenue plus tard vice-présidente de la République socialiste du Vietnam.

Située en hauteur, et donnant une belle vue sur le lac de Cambacérès, cette charmante villa est entourée de jardins de fleurs, de plantes ornementales et d’arbres fruitiers, créant une ambiance de détente et de paix. Une plaque reconnaissant la valeur des reliques historiques a été placé devant la maison, il y a dix ans, à l’occasion du 40e anniversaire de la signature des Accords de paix de Paris, avec les mots : “Ici, a séjourné de 1968 à 1973 la Délégation du Gouvernement révolutionnaire provisoire de la République du Sud-Vietnam, qui participa aux négociations et à la signature des Accords de Paix de Paris le 27 janvier 1973“.

M. et Mme Henrie, les hôtes de la maison, ont exprimé leur grand honneur d’accueillir la délégation de l’ambassade du Vietnam pour visiter cette maison “chargée d’histoire“. Danièle Henrie a même partagé son admiration pour Mme Binh. “Aujourd’hui, très souvent, quand je regarde par la fenêtre, je pense à Mme Binh qui a quitté son pays, son mari et ses enfants. Elle est venue ici, loin de tout. Elle a collaboré à la signature de ces accords. En tant que femme, je me sens proche d’elle. Je suis là mais je pense à elle, au Vietnam, à ce qui s’est passé à ce moment-là, ici à Verrières. Donc, vous êtes très souvent dans mon cœur !“, a-t-elle confié.

Passant en revue l’histoire, l’ambassadeur Dinh Toàn Thang a également évoqué l’anniversaire d’il y a dix ans, alors qu’il était encore conseiller ministre à l’ambassade du Vietnam en France. Il avait avec ses confrères célébré le 40e anniversaire de la signature des Accords de paix de Paris et installé la plaque commémorative devant la maison.

Le diplomate a fait part de son émotion lors de son retour dans ce lieu historique, notamment grâce à l’accueil chaleureux des hôtes, qui ont une affection particulière pour le Vietnam, allant même jusqu’à visiter ce pays, rencontrer l’ancienne vice-présidente Nguyên Thi Binh et conserver dans la famille de nombreux souvenirs liés à Mme Binh et au Vietnam. “La maison marque non seulement une période historique du pays, mais préserve également les sentiments des deux peuples du Vietnam et de la France“, a-t-il conclu.

Par Nguyên Thu Hà – Le courrier du Vietnam – 15 janvier 2023

Verrières-le-Buisson fête le cinquantenaire de la signature des Accords de Paris
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer