Infos Cambodge

Quand les militaires ukrainiens se forment au déminage au Cambodge

Print Friendly, PDF & Email

Pendant que la guerre fait rage chez eux à l’autre bout du monde, 15 militaires ukrainiens sont venus se former cette semaine au déminage dans un champ du nord du Cambodge auprès des démineurs locaux, dont l’expertise est reconnue.

Le royaume d’Asie du Sud-Est a été l’un des pays les plus minés au monde au cours de 30 ans de guerre civile.

Dans la province reculée de Battambang, les Ukrainiens, coiffés de casques blancs, arpentent un champ de démonstration comportant des zones délimitées par des panneaux d’avertissement rouges, tout en observant leurs instructeurs cambodgiens en action.

Sous la chaleur plombante du Cambodge, la langue des militaires ukrainiens se mêle à celle des instructeurs khmers qui leur transmettent leur expérience durement acquise.

Le groupe se familiarise avec le matériel de détection de métaux de fabrication japonaise utilisé par le Cambodge pour nettoyer de vastes étendues de terres minées.

Le capitaine Diadchenko, participant à la formation, affirme que les compétences techniques et l’expertise acquises auprès des démineurs cambodgiens contribueront à prévenir les blessures et les décès dans son pays.

“Ce sera très utile pour débarrasser notre territoire des mines russes et des (munitions non explosées) russes”, assure-t-il à la presse, avant d’ajouter: “Cela les aidera, eux et leurs familles, à être en sécurité”.

Les troupes russes ont utilisé au moins sept types différents de mines terrestres en Ukraine en 11 mois de conflit, selon Human Rights Watch.

Si l’on ignore combien d’Ukrainiens ont été tués ou blessés par des mines terrestres, il y a eu des cas d’agriculteurs touchés en labourant leurs champs sur des tracteurs.

– Le Cambodge truffé de mines –

La chute du régime génocidaire khmer rouge en 1998 a laissé le pays truffé de mines installées en trois décennies de conflit.

Près de 20.000 Cambodgiens ont été tués par des mines terrestres et environ 45.000 autres ont été blessés, selon un rapport de 2019 de l’ONG Landmine and Cluster Munition Monitor.

Le royaume s’est fixé pour objectif d’éliminer complètement les mines terrestres enfouies dans son sol d’ici 2025.

Mais le gouvernement n’a toujours pas trouvé

Agence France Presse – 20 janvier 2022

Quand les militaires ukrainiens se forment au déminage au Cambodge
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer