Infos Laos

Laos : cinquante-trois tests négatifs, toujours aucun cas de COVID-19 dans le pays

Le Laos n’a toujours pas été touché par le COVID-19, les 53 tests récemment pratiqués sur des cas suspects étant tous revenus négatifs, a déclaré jeudi à des diplomates étrangers le vice-ministre de la Santé, Phouthone Muongpak.

Le Laos dispose d’un système de surveillance adéquat qui couvre toutes les provinces du pays, a déclaré M. Phouthone, qui est également directeur adjoint du Comité de prévention et de contrôle du COVID-19 dans le pays.

Des échantillons prélevés sur chacun des cas suspects ont été testés trois fois dans trois laboratoires différents – le Centre national d’analyses et d’épidémiologie, l’Institut Pasteur du Laos à Vientiane, et le Laboratoire de microbiologie de l’hôpital Mahosot.

Les échantillons testés dans ces laboratoires laotiens ont en outre été envoyés au laboratoire de l’OMS en Australie pour un diagnostic supplémentaire.

M. Phouthone a admis qu’empêcher le virus de se propager au Laos était un véritable défi, mais que cela restait tout à fait possible, notamment grâce à la réponse rapide du gouvernement.

Les autorités sanitaires ont renforcé leurs contrôles aux points d’entrée au Laos, et ont imposé diverses mesures d’autosurveillance et de quarantaine aux voyageurs.

Le Laos a notamment imposé des périodes standard d’autosurveillance et de quarantaine de 14 jours.

La quarantaine à domicile est imposée à tous les voyageurs qui ne présentent aucun symptôme de grippe, mais qui ont été en contact étroit avec une personne porteuse du virus.

La mise en quarantaine dans des établissements désignés, imposée aux personnes entrant au Laos en groupe, comme les étudiants ou les travailleurs, s’applique à tout groupe ayant été en contact étroit avec un patient infecté par le COVID-19. Les installations de quarantaine pourront être des dortoirs de travailleurs ou d’étudiants.

Toute personne présentant les symptômes du COVID-19 ou des symptômes grippaux à un point d’entrée dans le pays sera emmenée directement à l’hôpital pour un diagnostic.

Agence Xinhua – 5 mars 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer