Infos Laos

A l’intérieur d’un centre de quarantaine Laotien

Quatorze jours à l’intérieur d’un centre de quarantaine au Laos. Une utilisatrice de Facebook du nom de Phonesamai Huisjes s’est récemment fait connaître sur les médias sociaux pour avoir documenté ses expériences personnelles dans un centre de quarantaine désigné par l’État.

De nationalité laotienne, Phonsamai vivait légalement en Thaïlande depuis plus de dix ans avec sa famille. Voici son récit, à son retour récent au Laos.

Après 3 semaines d’aller-retour avec les autorités compétentes, Phonsamai a été autorisée à entrer au Laos via le Pont de Vientiane-Nongkhai. Mais son frère l’avait appelé, alors qu’elle était à mi-chemin du Laos, pour l’informer que sa mère était décédée. En arrivant à la frontière laotienne, sa demande d’assister aux funérailles a été refusée pour respecter la règle de quarantaine de 14 jours.

“J’ai dit à mes proches de ne pas m’attendre et de procéder à la cérémonie funéraire. J’ai été heureux de pouvoir être présent sur le sol laotien quand ma mère est montée au ciel le 10 août”. Elle se souvient que les autorités sanitaires à la frontière ont été très instructives et encourageantes. Elle avait voulu être mise en quarantaine dans l’un des hôtels désignés par le gouvernement. Mais ils étaient trop chers (et elle n’en avait pas réservé un à l’avance). Finalement, elle a pris la décision, avec environ 70 autres voyageurs, d’entrer dans le centre de quarantaine de l’État.

Phonsamai raconte que le groupe de travail Covid-19 a envoyé trois gros camions de l’armée pour escorter les voyageurs au centre de quarantaine : un pour les hommes, un autre pour les femmes et les enfants, et le troisième pour les bagages. Trente minutes plus tard, ils étaient arrivés dans une installation qui avait été auparavant un centre de l’ASEAN. Le centre était tenu par des soldats armés qui se sont strictement tenu aux règles de quarantaine, ne permettant à personne d’entrer ou de sortir.

Un responsable de la task force basée au centre est venu saluer les nouveaux arrivants.  Elle a décrit les salles équipées de ventilateurs. Les couvertures et les draps n’ont pas été fournis.

Sacs noirs dans les salles de bain

Elle raconte que les salles de bain avaient de l’eau chaude et qu’à l’intérieur de la salle de bain se trouvaient des sacs noirs pour chaque personne afin d’y mettre ses fournitures essentielles comme du savon, une brosse à dents, du dentifrice, du détergent pour le linge, et des serviettes hygiéniques (pour les femmes), une tasse et des ustensiles de cuisine.

Le soir, les officiers de l’armée convoquaient une réunion au cours de laquelle ils informaient tout le monde des règlements – maintenir la distance sociale, porter des masques, éviter de quitter les chambres, respecter les consignes d’hygiène. Les femmes ont été invitées à ne pas porter de shorts. Les exercices en plein air le soir étaient autorisés.

Trois repas distribués par jour

Dans les jours suivants, Phonsamai se souvient que trois repas ont été distribués chaque jour à 8h, 12h et 18h. Chaque personne devait aller chercher son propre repas.

Les températures ont été prises et enregistrées par les fonctionnaires sur des fiches individuelles. Chaque personne était responsable de sa propre fiche (qui était distribuée au moment du passage de la frontière).

Elle a noté que les repas étaient savoureux, copieux et variés chaque jour. Il s’agissait d’une combinaison de riz gluant ou riz préparé à la vapeur avec un plat principal et des fruits ou d’autres desserts. Il y avait un stand de boissons, équipé d’eau chaude et froide. Le café et le thé peuvent être préparés facilement. Il était possible de commander de la nourriture à l’extérieur, mais tous autres commandes devaient être organisées, à ses propres frais, par l’intermédiaire du personnel de l’armée. Les boissons alcoolisées n’étaient pas autorisés….

Gavroche-thailande.com – 24 Août 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer