Infos Viêt Nam

L’épidémie oblige l’armée vietnamienne à se mobiliser contre la Covid

Print Friendly, PDF & Email

Le Vietnam va déployer des troupes et ordonne de rester à la maison alors que les décès dus au COVID-19 s’aggravent.

Les autorités vont interdire aux habitants de quitter leur domicile, alors que la plus grande ville du pays, Hô-Chi-Minh-Ville, se tourne vers des mesures drastiques pour ralentir la spirale des décès dus au coronavirus.

L’ordre de confinement le plus sévère jamais donné par le Vietnam intervient dans un contexte de recrudescence des décès et des infections, malgré des semaines de mesures de confinement dans ce centre d’affaires de 9 millions d’habitants, épicentre de l’épidémie la plus meurtrière du pays.

“Nous demandons aux gens de rester où ils sont, de ne pas sortir. Chaque maison, entreprise, usine doit être un fort anti-virus”, a déclaré vendredi Pham Duc Hai, chef adjoint de l’autorité de la ville chargée de la lutte contre le coronavirus.

Police et armée mobilisées

Le gouvernement a déclaré qu’il se préparait à mobiliser la police et l’armée pour faire respecter le confinement et distribuer des vivres aux citoyens.

Des policiers munis de haut-parleurs ont été vus en train de circuler dans les zones résidentielles vendredi pour demander aux gens de suivre les protocoles et leur assurer que des vivres leur seraient fournis.

Le ministère de la défense prévoit d’envoyer 1 000 médecins militaires et du matériel médical au cours du week-end, selon un document militaire examiné par Reuters.

Restrictions supplémentaires à Hanoï

Le gouvernement a également prolongé les restrictions vendredi dans la capitale Hanoï de 15 jours supplémentaires, ont rapporté les médias d’État.

La nouvelle de l’aggravation de la crise du coronavirus a frappé le marché des actions vietnamiennes vendredi, l’indice de référence (.VNI) clôturant en baisse de 3,3 %.

Le Vietnam a mis du temps à se procurer des vaccins et, jusqu’à la fin avril, il affichait l’un des meilleurs résultats au monde en matière de confinement, avec 35 décès et un peu plus de 2 900 cas au 1er mai.

Mais ce chiffre est passé depuis à plus de 336 707 cas et 7 540 décès, dont près de la moitié des infections et 80 % des décès dans la seule ville de Hô-Chi-Minh-Ville.

La moitié des habitants de Hô-Chi-Minh-Ville ont reçu au moins une dose de vaccin COVID-19, mais lors d’une réunion jeudi dernier, le Premier ministre Pham Minh Chinh a ordonné aux autorités de procéder à des tests de masse dans cette ville également.

“Si vous ne parvenez pas à les tester tous dans les deux prochaines semaines, ce sera votre faute”, a déclaré M. Chinh au ministre de la Santé, Nguyen Thanh Long, lors de la réunion, selon la chaîne publique VTV.

Par Michel Prévot – Gavroche-thailande.com – 22 août 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer