Infos Thailande

Le Covid-19 menace les projets de réouverture de la Thaïlande aux touristes

Print Friendly, PDF & Email

En juin, le Premier ministre thaïlandais a surpris tout le monde en promettant de rouvrir la Thaïlande aux touristes étrangers d’ici octobre.

Prayuth Chan-ocha avait déclaré que le moment était venu de prendre ce risque calculé.

À l’époque, peu de gens l’ont pris au sérieux.

La Thaïlande avait gardé ses frontières avec zèle, imposant une quarantaine et des montagnes de paperasse à tous les arrivants depuis avril de l’année dernière.

Le tourisme étranger, autrefois un moteur de l’économie thaïlandaise, s’est effondré.

Un peu plus de 70 000 personnes sont entrées dans le pays au cours des huit premiers mois de cette année, contre 40 millions pour toute l’année 2019.

Le Covid-19 a été contenu avec succès pendant la majeure partie de 2020, mais en juin de cette année, les infections ont augmenté rapidement, et le gouvernement a été vivement critiqué pour avoir été trop lent à commencer la vaccination.

L’ouverture en octobre semblait impossible.

Puis le nombre de cas quotidien de Covid-19 a commencé à baisser en août.

Et, fidèle à la parole du Premier ministre, la grande réouverture a démarré, même si elle ne se fait que très modestement.

Assouplissement des restrictions et diminution de la quarantaine

Le couvre-feu nocturne a été raccourci d’une heure, à partir de 22 heures, et les bibliothèques et les musées peuvent ouvrir.

Vous pouvez vous rendre dans un spa, mais uniquement sur réservation et avec un test Covid négatif récent.

Les touristes entièrement vaccinés sont désormais placés en quarantaine pendant une semaine seulement, au lieu de deux.

Pour les visiteurs non vaccinés ou qui n’ont pas été entièrement vaccinés, la quarantaine sera de 10 jours pour les arrivées par voie aérienne et maritime et de 14 jours pour les arrivées par voie terrestre.

D’autres assouplissements mineurs sont attendus en novembre.

Ces nouvelles sont les bienvenues pour le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, mais elles ne suffiront pas à faire revenir les visiteurs.

Les diverses exigences relatives aux nouveaux tests Covid-19, lorsque vous traversez les frontières provinciales, s’avèrent également d’un coût prohibitif pour les voyageurs qui prévoient de visiter plusieurs régions de Thaïlande.

Pourquoi le gouvernement thaïlandais fait-il preuve d’autant de prudence ?

La réponse est simple : les vaccins et le nombre limité de lits de soins intensifs.

Bien qu’il ait considérablement augmenté ses commandes de vaccins, le gouvernement a commencé tardivement et est encore loin de son objectif officiel d’inoculer au moins 70 % de la population.

Fin septembre, à peine plus d’un quart de la population avait reçu deux doses, et nombre de ceux qui ont reçu le vaccin Sinovac, doivent maintenant recevoir des rappels.

Et au plus fort de la dernière vague de Covid-19, en juillet et août, tous les lits des unités de soins intensifs (USI) de Bangkok étaient occupés, obligeant les familles de patients gravement malades à chercher frénétiquement des lits dans d’autres régions du pays.

Personne ne souhaite que cette expérience pénible se répète.

Aujourd’hui, heureusement, avec la baisse du nombre de cas quotidien, des hôpitaux de campagne ferment leurs portes.

Mais compte tenu de la contagiosité connue du variant delta, de nombreux experts de la santé estiment que même 70 % de la population est un objectif trop faible pour la vaccination avant que la Thaïlande ne puisse s’ouvrir pleinement aux touristes.

“Le taux de vaccination parmi la population la plus âgée et la plus vulnérable devrait atteindre 85 ou 90 %”, a déclaré Tanarak Plipat, inspecteur général de la santé et, jusqu’à récemment, directeur adjoint du département thaïlandais de contrôle des maladies.

“Globalement, compte tenu du variant delta, pour être sûre, la couverture vaccinale de toute personne résidant en Thaïlande devrait être de 80 %.”

Certains membres de l’industrie du voyage conviennent qu’il est trop tôt pour une réouverture complète.

“De manière réaliste, le 1er janvier serait un bon moment”, a déclaré Tassapon Bijleveld, président de Thai Air Asia, la plus grande compagnie à bas prix du pays.

“Je ne programmerai aucun vol international d’ici là”.

La vie nocturne thaïlandaise reste dans le coma

Mais il existe d’autres obstacles au tourisme, outre le taux de vaccination relativement faible.

La célèbre vie nocturne thaïlandaise ne peut reprendre avec le couvre-feu de 22 heures, tous les bars étant obligés de rester fermés depuis début avril à Bangkok, et l’alcool est interdit dans les restaurants, bien que cette réglementation soit désormais assouplie sur l’île de Phuket.

Dans l’élégant bar Tax, situé dans une ancienne boutique du centre de Bangkok, Niks Anuman Rajadhon et son équipe se préparent à un éventuel assouplissement de l’interdiction de la vie nocturne, en espaçant les sièges et en veillant à une bonne circulation de l’air.

Mais après avoir été ouvert pendant seulement six semaines cette année, il n’est pas optimiste quant à son activité.

“Pour nous, rester fermés aussi longtemps sans aucune compensation a été un désastre.

Bangkok est une ville ouverte 24 heures sur 24.

Regardez tout ce que l’industrie des bar a fait pour la ville, en obtenant les meilleurs classements en Asie.

J’aimerais qu’ils comprennent mieux le secteur de l’hôtellerie et de la vie nocturne.

Pour l’instant, le gouvernement agit comme si nous n’avions jamais existé”.

La détresse économique aiguë est aujourd’hui très visible en Thaïlande, dans les rangées de magasins fermés, dans les longues files d’attente pour l’aide alimentaire et dans les petits groupes de jeunes en colère qui ont rejoint le mouvement de protestation antigouvernemental et sortent chaque week-end dans certains quartiers de Bangkok pour affronter la police.

La réouverture annoncée de ce mois-ci n’est qu’un début.

Le chemin à parcourir est encore long.

Toutelathailande.fr avec BBC News – 2 octobre 2021

Le Covid-19 menace les projets de réouverture de la Thaïlande aux touristes
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer