Infos Birmanie

Birmanie : une ancienne ambassadrice britannique et son mari condamnés à un an de prison

Print Friendly, PDF & Email

Une ancienne ambassadrice du Royaume-Uni en Birmanie vient d’être condamnée à un an de prison par la junte. Vicky Bowman ainsi que son mari, un artiste birman ex-prisonnier politique, sont accusés d’avoir enfreint les lois sur l’immigration. 

Vicky Bowman a été arrêtée la semaine dernière en Birmanie et emmenée en prison. On lui reproche d’avoir communiqué aux autorités une adresse différente de son domicile actuel. Une infraction qui, normalement, vaut une simple amende.

Mais l’ancienne ambassadrice britannique écope d’un an de prison. Même verdict pour son mari Htein Lin, un artiste peintre birman, ex-prisonnier politique, qu’elle a épousé en 2006, après avoir occupé durant quatre ans les fonctions d’ambassadrice du Royaume-Uni en Birmanie. 

Depuis 2013, Vicky Bowman dirigeait le Centre pour l’économie responsable au Myanmar, afin d’aider au développement du pays. De nombreux observateurs voient dans la condamnation de l’ancienne diplomate et de son mari une décision politique. Leur arrestation est intervenue au moment où Londres annonçait des sanctions contre la junte au pouvoir, cinq ans après la répression sanglante contre les Rohingyas.

Les relations entre le Royaume-Uni, ancienne puissance coloniale, et la Birmanie, se sont nettement détériorées depuis la prise de pouvoir des militaires il y a un an et demi.  

Radio France Internationale – 2 septembre 2022

Birmanie : une ancienne ambassadrice britannique et son mari condamnés à un an de prison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer