Infos Cambodge

Troisième décès d’un dauphin du Mékong en une semaine

Print Friendly, PDF & Email

Le 24 décembre 2022, la dépouille d’un autre dauphin a été retrouvée flottant autour de Koh Trung, à environ 10 km en aval du bassin de Kampi, dans la province de Kratie. C’est la troisième découverte macabre en une semaine.

Un examen détaillé de la carcasse du dauphin par l’équipe de recherche du canton de l’administration des pêches de Kratie et du WWF a montré que le dauphin est décédé tragiquement après s’être pris dans un hameçon de pêche.La ligne de pêche s’est enroulée autour du corps, de la nageoire et de la nageoire du dauphin

Le dauphin mort était une femelle adulte de 196 cm de long, âgée de 7 à 10 ans et pesant environ 93 kg.

La situation des dauphins du Mékong est alarmante

Il s’agit du troisième dauphin en bonne santé mort en l’espace de sept jours. Onze dauphins sont décédés depuis le début de l’année , ce qui porte le nombre total de dauphins morts à 29 au cours des trois dernières années. Un recensement de 2020 en comptait seulement 89.

Appel à une mobilisation des autorités

Dans un communiqué le WWF demande instamment qu’une mobilisation des forces de l’ordre soit organisée de toute urgence pour augmenter les patrouilles de jour comme de nuit afin de protéger les dauphins restants des dangers provenant de la pêche illégale dans les zones de conservation.

L’augmentation récente des activités de pêche illégale dans les zones de conservation des dauphins entraînera la disparition du dauphin du Mékong au Cambodge si des mesures ne sont pas prises immédiatement pour mettre fin à ces activités.

a déclaré M. Seng Teak, directeur national du WWF-Cambodge. Il a ajouté :

“La mort tragique et inévitable de trois dauphins en âge de se reproduire en moins de 10 jours devrait envoyer un message clair à tous les niveaux d’autorités responsables, à savoir qu’il est temps de renforcer la présence des forces de l’ordre dans tous les habitats critiques des dauphins. Il n’y a pas d’autre option que de mettre immédiatement en œuvre une application stricte de la loi pour réprimer tous les types d’activités illégales dans les zones où vivent les dauphins.

“Pour mettre fin à ces activités, les gardes fluviaux et les agents chargés de l’application de la loi doivent être actifs 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et effectuer des patrouilles de jour comme de nuit dans les zones où vivent les dauphins.”

Il préconise qu’en plus de l’effort de patrouille, des sanctions sévères doivent être prises à l’encontre des auteurs de pêche illégale ou d’autres délits de pêche commis dans les zones de conservation des dauphins pour dissuader d’autres contrevenants 

La saison sèche, de décembre à mai, est une période critique. Lorsque le niveau de l’eau diminue, les dauphins et les poissons qu’ils consomment se retirent dans les bassins profonds du fleuve.  Cela les rend extrêmement vulnérables à la pêche illégale. 

 Si cette crise se poursuit, la population entière aura disparu dans un avenir proche

a souligné M. Teak. 

Lepetitjournal.com – 26 décembre 2022

Troisième décès d’un dauphin du Mékong en une semaine
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer