Infos Thailande

La pression monte pour la réouverture de la Thaïlande au tourisme

Print Friendly, PDF & Email

La nécessité impérieuse de remettre l’économie sur les rails ne laisse pas d’autre choix que d’œuvrer à la réouverture totale de la Thaïlande. 

Le gouvernement thaïlandais doit réouvrir malgré la crainte persistante d’un pic de cas de Covid-19 après le Nouvel An thaïlandais, le Songkran, selon les experts.

Dans tous les secteurs, touristiques, économiques, politiques, des voix s’élèvent pour demander une réouverture totale et rapide de la Thaïlande.

Mais, jusqu’à présent, le gouvernement résiste aux pressions et attend de voir les chiffres de nouveaux cas de Covid-19 après le Songkran pour décider de la réouverture ou non du pays.

Mais, que ces chiffres soient bons ou mauvais, la Thaïlande n’a pas d’autres choix que de réouvrir au plus vite si elle veut sauver son économie.

La Thaïlande n’a pas d’autres choix que de rouvrir le pays.

L’ancien Premier ministre Abhisit Vejjajiva a déclaré que le gouvernement est soumis à une pression immense pour restaurer l’économie ébranlée par la pandémie.

Le gouvernement n’a d’autre choix que de rouvrir le pays ou d’essayer de le ramener à la normale le plus tôt possible, comme le font la plupart des autres pays, a-t-il ajouté.

Entre-temps, le gouvernement a déclaré que la pandémie sera bientôt reléguée au rang d’endémie à mesure que le nombre de cas et de décès diminue.

“Mais je crains que les chiffres de l’après-Songkran ne diminuent pas”, a déclaré M. Abhisit.

Les autorités devraient passer à l’offensive pour inciter les gens à se faire vacciner de manière plus systématique, a-t-il ajouté.

Les chiffres montrent qu’environ 30 % seulement des personnes âgées de 60 ans et plus ont reçu des injections de rappel.

M. Abhisit conseille au gouvernement d’utiliser les données sur la vaccination disponibles via l’application Mor Prom pour concevoir des campagnes de vaccination et administrer des vaccins aux groupes à haut risque dans leurs communautés.

Le gouvernement devrait également examiner les chiffres d’hospitalisation de Covid-19 en expliquant combien de patients ont souffert d’infections pulmonaires et ont eu besoin d’une assistance respiratoire, ainsi que leur statut vaccinal et leur âge, a-t-il déclaré.

Ces informations souligneraient la nécessité d’effectuer la première et la deuxième injection de rappel.

M. Abhisit a déclaré qu’il fallait également avertir la population de ne pas baisser la garde, même si le pays assouplit les restrictions relatives au Covid.

L’expression “nouvelle normalité” doit être plus clairement définie afin de créer un environnement sain et sûr par le biais de mesures telles que l’interdiction de certains espaces publics, y compris les restaurants, aux personnes non vaccinées.

Le cycle des infections doit être court-circuité si l’on veut mettre fin à la pandémie, a-t-il ajouté.

Par rapport à Songkran l’année dernière, les restrictions anti-covid sont plus souples et les gens prennent moins de précautions, a-t-il ajouté.

L’ancien Premier ministre a déclaré que le gouvernement devait atténuer les dommages économiques causés par deux années de pandémie, qui ont entraîné une augmentation de la dette des ménages et des entreprises luttant pour rester à flot.

Le problème ne se limite plus aux créanciers et aux débiteurs, car de nombreuses petites et moyennes entreprises courent désormais le risque de faire faillite ou d’être rachetées par des sociétés plus importantes.

Selon M. Abhisit, un fonds d’État devrait être créé pour restructurer les dettes des entreprises touchées et les recapitaliser.

Une réouverture “probable”

Chaiwat Chuenkosum, secrétaire permanent adjoint de l’Intérieur, a déclaré qu’il était fort probable que la réouverture complète du pays ait lieu après Songkran, car des mesures ont été conçues et la population a bien coopéré pour tenter de maîtriser le virus.

Après la fin du festival, le Centre d’administration de la situation du Covid-19 (CCSA) doit évaluer le nombre de cas, le taux d’hospitalisation et le nombre de décès dus au Covid-19, a-t-il ajouté.

Le ministère de l’Intérieur a demandé aux gouverneurs des provinces de prendre des mesures telles que l’obligation pour les personnes rentrant chez elles pour Songkran de se faire vacciner et de passer un test ATK avant de retrouver leur famille.

Les membres des familles qui les attendent dans les provinces doivent également être vaccinés et subir le test ATK après le retour des vacances de leurs proches.

M. Chaiwat a déclaré que les directives pour l’organisation des activités de Songkran dans tout le pays dans le cadre des mesures “sans Covid” comprennent un dépistage sanitaire de base lors des événements publics, des pratiques de distanciation sociale qui n’autorisent pas plus de quatre personnes dans un mètre carré, et le port de masques à tout moment.

Les activités où les gens ne peuvent pas porter de masques, comme les batailles d’eau et les soirées mousse, sont interdites.

Les grands événements sont soumis à une surveillance étroite de la part du bureau de contrôle des maladies transmissibles dans les provinces.

Environ 5 000 grands événements de célébration de Songkran ont reçu l’autorisation d’être organisés dans tout le pays.

La vente et la consommation d’alcool sont également interdites lors des célébrations publiques.

Toutelathailande.fr avec The Bangkok Post – 13 avril 2022

La pression monte pour la réouverture de la Thaïlande au tourisme
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer